Correspondances libres, furieuses et
joyeuses entre jeunes féministes
.
Suivez-nous!
TWITTER
FACEBOOK
YOUTUBE
Derniers articles
Cinq jours sans miroir

Cinq jours sans miroir

Peut-on faire du «féminin» une lutte féministe? Penser les limites des pratiques de brouillage culturel Une réflexion sur les réactions suscitées par le texte de Céline Héquet «Pourquoi est-ce que je ne me maquille pas pour moi.»    En soulignant que le maquillage et autre pratiques esthétiques dites «féminines» sont l’expression de contraintes patriarcales, l’auteure... lire la suite
Parlons lesbophobie

Parlons lesbophobie

J’ai lu bien des textes intersectionnels sur bien des sujets, mais presque aucun sur la lesbophobie. Pourtant, il s’agit d’un mélange à la fois de misogynie et d’homophobie. Souvent insidieuse, elle s’est montrée au grand jour cette semaine avec la fameuse publicité « pro-lesbiennes/pro-pétrole canadien » :     Beaucoup ont dénoncé l’objectification des femmes et... lire la suite
De la chance... (coup de gueule)

De la chance… (coup de gueule)

J’ai quand même de la chance… C’est ce que plusieurs d’entre-nous se disent, moi la première, pendant ou après avoir vécu des trucs pas l’fun, en pensant à celles qui ont vécu ou qui vivent bien pire que nous. Et ça me frustre. Ça me frustre, parce qu’à chaque fois que je pense ça ou... lire la suite
Vivre «modestement» sa vie de femme

Vivre «modestement» sa vie de femme

Jusqu’à très récemment, je me considérais comme une femme libre, indépendante et féministe. Ce sentiment de fierté que j’avais d’être indépendante est disparu le jour où j’ai emménagé avec mon amoureux. Pourquoi me direz-vous? Parce que je réalise que l’indépendance est difficile à vivre lorsqu’on est en couple. Laisse moi t’expliquer ce qu’est être indépendante... lire la suite
Ma tenue ne te dit pas qui je suis !

Ma tenue ne te dit pas qui je suis !

Sortir à Nantes quand on est une fille, une femme, une adolescente, n’est pas une mince affaire. Il est vrai qu’on est sifflée, appelée, traitée comme de la chair fraîche, voir de tous les noms dont je vous passe la liste et peu défendue. Ouais, enfin, vous allez me dire une journée normale pour une... lire la suite
Le retour des curés

Le retour des curés

Lettre aux bien-pensants, parangons de vertu et autres mangeux de balustre, qui s’empressent de réprimer leur prochain dès qu’ils en ont l’occasion.   Ça fait plusieurs années que je me baigne à la piscine de mon quartier. Ayant des problèmes de dos, la piscine reste le sport le plus complet et le moins violent pour... lire la suite
À : entre confort et confrontation, une pièce féministe nécessaire

À : entre confort et confrontation, une pièce féministe nécessaire

Dimanche au réveil, la douleur m’a prise et ne m’a plus quittée. En tant que LGBTQIA+, la tuerie au Pulse me révulse, tout comme les réactions de plusieurs, les titres des médias, la LBTQIA erasure derrière le mot gay, le racisme passé sous silence, etc. Heureusement, ce dimanche-là, j’avais des billets de théâtre. Une pièce... lire la suite
Pourquoi je n'ai pas aimé Blade Runner

Pourquoi je n’ai pas aimé Blade Runner

Peut-être parce qu’où j’ai grandi  le seul poste de télévision disponible était Radio-Canada, mais j’ai des grands trous dans ma culture cinématographique. Pour tout vous avouer, j’ai écouté Top Gun pour la première fois cette année et je n’ai jamais vu Mon fantôme d’amour. Donc, en retard de trois décennies, j’ai écouté pour la première... lire la suite
Pourquoi je suis féministe

Pourquoi je suis féministe

Pourquoi je suis féministe : Parce qu’une fille ne peut pas jouer au camion. Parce qu’un homme ne peut pas porter une jupe ou du maquillage. Parce que le rose est une couleur de fille. Parce qu’un homme qui se montre sensible est « forcément » gai. Parce qu’une femme qui porte ses cheveux courts est « forcément » lesbienne.... lire la suite