Bertrand Cantat au TNM

Le Devoir nous apprend ce matin que l’homme de théâtre Wajdi Mouawad mettra en scène l’ex leader de Noir Désir, Bertrand Cantat, dans une trilogie de spectacles de Sophocle.

Comme le dit fort bien Luc Boulanger:

 « (Mouawad) a sûrement ses raisons pour collaborer avec l’interprète de la chanson Le vent nous portera sur ce projet théâtral dans lequel des héroïnes contestent le pouvoir et la force destructrice des hommes. »

Certains, comme Patrick Lagacé, critiquent cette décision.  Comme vous le savez sûrement, Cantat a été reconnu coupable du meurtre de sa conjointe, l’actrice Marie Trintignant, et purgé une peine de 7 ans de prison. Le groupe Noir Désir a bien tenté un retour, après la sortie de prison de Cantat, mais s’est finalement dissout en 2010.

L’homme a payé sa dette à la société, comme on dit. Si on croit en la réhabilitation, doit-on lui donner une chance et lui « pardonner » son crime? N’y a-t-il pas comme un malaise?

Achèterez-vous des billets pour ce spectacle, ou un disque solo de Cantat?

16 Comments

  • lola
    5 avril 2011

    Pourquoi pas ?

    Et pourquoi quelqu’un s’arrogerait-il le droit de contester mon droit au pardon, ou simplement le droit à la réhabilitation, qui est une valeur que je partage ?

    Je n’oblige personne à penser de même. Bertrand Cantat n’oblige personne à aller le voir ou a acheter ses disques. Il travaille, c’est tout, et pas seulement les jours ou sur des trajets sur lesquels les médias causent.

    Je préfère entendre parler de lui sur un projet de création que sur un acte de destruction d’ailleurs.

    Pour des raisons artistiques comme pour des raisons humaines, oui sans doute, j’irais le voir si j’en avais l’occasion, et j’acheterai surement ses albums à venir.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • lola
    5 avril 2011

    oups… »projets » au lieu de « trajets ». Désolée

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Queen Maf'
    5 avril 2011

    Merci pour ce commentaire Lola, je plussoie fortement.
    Cette acharnement sur Bertrand Cantat, c’est lassant et contre productif. Et sur un site féministe, je ne vois pas bien le rapport, sauf si on veut faire de « l’affaire Vilnius » un cas d’école sur la domination masculine, et alors là…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Marie-Elaine
    5 avril 2011

    Un acharnement sur Cantat? Vraiment? Je ne perçois pas les choses de la même manière.

    Pour moi, il n’est pas question de censurer qui que ce soit et je ne voudrais pas d’un monde où telle compagnie de théâtre ou tel metteur en scène s’empêcherait de travailler avec un criminel « qui a payé sa dette à la société. »

    CELA ÉTANT DIT, je trouve le choix de Mouawad et du TNM d’un extrême mauvais goût, le meurtrier épisode de violence conjugale dont Cantat a été jugé coupable étant encore frais à la mémoire de plusieurs. Et puis pour le Cycle des femmes en plus? Come on. Y’a dans tout ça comme une odeur de provoc’ cheap…

    Écoutez les disques de Noir Désir si vous voulez, ça n’est pas moi qui vais vous en empêcher.* Je me réserve toutefois le droit de critiquer certains choix prétendument artistiques qui se font sur le dos de la souffrance des survivantes et victimes de la violence genrée.

    *Chinatown de Polanski est encore un de mes films préférés alors…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Martin Dufresne
    5 avril 2011

    Le journal Rue89 publie un texte d’opinion que je trouve très juste sur l’attitude des fans de Cantat: http://bit.ly/dv4s4I

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Martin Dufresne
    5 avril 2011

    Mon propre sentiment est celui exprimé par Josée Blanchette: blogues.chatelaine.com/blanchette/?p=5580

  • Gabrielle D.
    6 avril 2011

    Je trouve ridicule de débattre du droit du TNM de programmer une pièce de Mouawad qui a lui même décidé de faire appel à Bertrand Cantat. Toute oeuvre d’art a le droit d’exister.
    La responsabilité du spectateur est de décider s’il assistera à cette pièce ou pas, selon ses valeurs. Il ne s’agit pas d’un débat public, mais bien d’une réflexion individuelle qui s’impose.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Marie-Elaine
    6 avril 2011

    @ Gabrielle – je n’ai pas l’impression que quiconque ici ait remis en question le *droit* de Mouawad de faire appel à Cantat. Du moins, ce n’est pas la position que moi j’ai exprimée.

    C’est plutôt que dans une société libre (où un metteur en scène peut embaucher les personnes qu’il souhaite), les individus, personnellement et collectivement, devraient être en droit de critiquer des décisions qui les affectent, en tant qu’être humains, en tant que femmes, en tant que « consommateurs » de culture. Me semble? La liberté d’expression, ça va dans les deux sens.

    Ce n’est pas parce qu’on exprime un point de vue critique par rapport au choix artistique de Mouawad qu’on lance un appel à la censure. Prétendre le contraire me semble un manque de compréhension et de nuance.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Sonia
    6 avril 2011

    Je suis d’accord à ce que les oeuvres artistiques demeurent libres et sans censure. J’abonde aussi dans l’idée que la réinsertion sociale est nécessaire et qu’on ne doit pas nuir à cette responsabilité sociale. Par contre, le choix de cet artiste précisément pour cette pièce où l’on traite de la violences et des femmes victimes de violence, je ne peux pas dire que ça me plait. J’avoue y voir une certaine provocation mais surtout, une forme de banalisation de tels gestes.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Valérie
    7 avril 2011

    Est-ce que le texte de la pièce est disponible quelque part?

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Nicholas
    12 avril 2011

    @Gabrielle Je trouve tout aussi ridicule de débattre du droit du TNM de programmer une pièce faisant appel à Bertrand Cantat mais pour une autre raison que la tienne. Raison: Maintant que la presse a mis les autorite au courant de son histoire il n’entrera pas au Canada.

    Loi sur l’immigration, article 36…

    36. (1) Emportent interdiction de territoire pour grande criminalité les faits suivants :

    a) être déclaré coupable au Canada d’une infraction à une loi fédérale punissable d’un emprisonnement maximal d’au moins dix ans ou d’une infraction à une loi fédérale pour laquelle un emprisonnement de plus de six mois est infligé;

    b) être déclaré coupable, à l’extérieur du Canada, d’une infraction qui, commise au Canada, constituerait une infraction à une loi fédérale punissable d’un emprisonnement maximal d’au moins dix ans;

    c) commettre, à l’extérieur du Canada, une infraction qui, commise au Canada, constituerait une infraction à une loi fédérale punissable d’un emprisonnement maximal d’au moins dix ans.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Clem
    1 mai 2011

    Pas mal de choses sont dites mais je voudrais rajouter 2 points aux discussions :

    1- Il me semble que pour lutter contre les violences faites aux femmes, il faut aussi faire un travail psychologique avec les hommes violents…le projet de pièce de Mouawad semble justement pertinent.

    2- Personnellement, je préfèrerais que les politiciens se concentrent plus sur la mise en place de réels moyens et de politiques en faveur des femmes que de faire du bruit sur des affaires médiatiques en temps d’élections…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Johanna
    28 mai 2011

    J’ai appris depuis que Cantat n’etait pas autorise a entrer au Canada a cause de sa condamnation pour le meurtre de Marie Trintignant. Je dis bravo au Canada.
    L’auteur de la piece de theatre de Sophocle intitulee « Des Femmes » (quelle provocation dans ce cas !) ne pouvait-il pas faire appel a un autre musicien, plus talentueux que ce « leader » d’un groupe regional dont on n’entendait pas parler jusqu’a ce qu’il tue une femme de la facon la plus immonde ?

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

Post a Comment