image-notre-estime-de-soi-ne-depend-pas-des-hommes

Feminista Jones est travailleuse sociale, écrivaine et, bien sûr, féministe. Elle vit à Philadelphie. Je ne la connaissais pas avant de lire un post sur le Buzzfeed qui m’a intriguée. Tout a commencé quand Jones a posté un tweet avec la déclaration suivante: «Piss a man off today: tell him you agree with his compliment of you» («Irritez un homme aujourd’hui: dites-lui que vous êtes d’accord avec le compliment qu’il vous fait»). Jones prouve cette théorie en acceptant souvent les compliments des hommes.

Selon elle, beaucoup d’hommes se sentent très troublés quand une femme accepte ce qu’ils disent de bien sur elle. Pour quelques hommes, être d’accord avec un louange est offensif. Cela ne ressemble-t-il pas à un non-sens selon vous? Oui, peut-être, mais selon moi, c’est parfaitement logique. Si nous analysons les racines du machisme, nous comprenons que sa base est associée à une supposée supériorité masculine, dans tous les domaines. Il y a beaucoup de conséquences à cette pensée. L’une d’entre elles est en relation étroite avec le respect de soi des femmes. Nous grandissons avec l’idée que nous ne sommes pas capables de faire le même travail qu’un garçon, que nous n’en avons pas la force, que nous ne devons pas être plus intelligentes que nos partenaires ou que nous avons besoin de tout faire pour leur plaire. Alors, cette approbation masculine, que l’on doit toujours rechercher, fait en sorte que l’amour de soi est perçu comme une mauvaise chose. Nous ne devrions pas nous aimer avant qu’un homme le fasse. Après tout, si un homme nous fait un éloge, cela constitue presque une faveur. Nous avons réussi à le conquérir, nous devrions seulement l’accepter et nous devrions nous sentir surprise du compliment

Des musiques pop comme Just the way you are de Bruno Mars, Let me Love You de Ney-o ou Little Things de One Direction parlent de ça: d’hommes disant que même si les filles ne croient pas en leur beauté, ça ne fait rien, eux y croient et c’est assez. Qui a besoin d’amour de soi quand un homme peut nous dire à quel point nous sommes merveilleuses ou que tout ce que nous faisons est excellent?

C’est trop pervers. Je crois que nous toutes avons peut-être hésité avant de commettre certains comportements, parce que nous ne voulions pas être jugées par un gars, même si ces attitudes étaient bonnes pour nous. Ou même la situation inverse, parfois nous continuons à agir de manière autodestructrice pour plaire à une autre personne. C’est plus grave. Il faut examiner toute la relation sous les angles du respect de soi, du machisme et des compliments. Si nous nous arrêtons pour penser à la scène de la musique pop, nous constatons qu’elle influence beaucoup d’adolescentes par rapport à leur manière de penser leur perception de leur corps ainsi que leur formation identitaire. Je ne veux pas que ces filles grandissent avec l’idée de ne pas être en mesure de trouver la beauté en elles-mêmes, parce qu’elles dérangent un homme ni qu’elles se sentent belles seulement quand un homme le leur dit. Je veux que ces filles écoutent un compliment et se disent pour elles-mêmes: Oui, je sais!