Lectures de vacances féministes

Une liste comme ça, pour vous, juste pour lire un peu (beaucoup) pendant les vacances

Je ne sais pas s’il existe une littérature des femmes… ou du moins pour les femmes.

Le sujet est toutefois très abordé dans plusieurs chaires de recherches, notamment celles des études de genre.

Je pense cependant que la littérature produite par les femmes doit être partagée et lue : c’est pourquoi je propose une liste (non exhaustive) de lecture majoritairement écrite par des femmes et qui ont été de vraies découvertes littéraires pour moi durant la dernière année. En espérant que vous trouviez un livre à votre goût ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous rendre dans une librairie indépendante près de chez vous !

Oui, je vous propose pour cet été une dizaine de titres selon vos humeurs et qui sauront satisfaire pleinement vos lectures de plage (ou de chevet, ou de matin sur le balcon ensoleillé ou d’après-midi au parc, ou ETC.)

Voilà, bonne lecture !

ROMANS

ALEXIE MORIN, OUVRIR SON CŒUR, Quartanier

Grande gagnante du prix des libraires 2019, Alexie Morin nous livre dans ce roman un témoignage émouvant sur l’enfance, la honte, le rejet et la peur dans un milieu où la différence stigmatise et remet en question le rapport aux autres. Écrit sous forme de fragment, Ouvrir son cœur parle d’amitié, de jalousie, d’histoires de cœur et surtout de mort.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/ouvrir-son-coeur-alexie-morin-9782896983629.html

DAVID FOENKINOS, LA DÉLICATESSE, GALLIMARD.

Si vous n’avez pas encore découvert l’écriture de Foenkinos, je crois que La délicatesse est un excellent livre pour plonger dans l’univers à la fois romantique et anodin (à la Amélie Poulin) de cet auteur. Un livre léger, mais pas pour autant sans intelligence, une histoire d’amour et de mort. Bref, après vous pouvez même écouter le film pour compléter l’expérience.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/delicatesse-la-david-foenkinos-9782070440252.html

DELPHINE DE VIGAN, RIEN NE S’OPPOSE À LA NUIT, LIVRE DE POCHE

Mêlant poésie et noirceur, Rien ne s’oppose à la nuit, traduit déjà par son titre magnifique la plume à la fois perdue et éclairante de Vigan. Comme le soulève la narratrice ce livre a comme ambition de faire comme des dizaines d’auteurs avant elle et « d’écrire sa mère ». Je ne vous en révèle pas plus, mais bien que les thèmes de ce roman soient sombres, il reste que ce livre est exceptionnellement lumineux et touchant.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/rien-ne-s-oppose-a-la-delphine-de-vigan-9782253164265.html

MA JIAN, LA ROUTE SOMBRE, J’AI LU

Bon, un autre roman sombre, mais honnêtement, c’est un livre qui nous absorbe dans la lecture et qui ne nous permet pas de décrocher. Traitant du droit à la naissance et du droit des femmes, ce livre touchant vous accrochera autant avec l’énigme qu’avec les personnages. À lire, vraiment.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/la-route-sombre-jian-ma-9782290117736.html

POÉSIE

MARIE-ANDRÉE GILL, CHAUFFER LE DEHORS, LA PEUPLADE

Dans ce recueil, Marie-Andrée Gill tente de se sortir de l’amour et de faire partie du décor. Ce livre est un pansement pour le cœur en peine, celui qui se réfugie dans l’écriture et dans le décor froid de l’hiver afin de se rappeler et de surtout d’accepter les impossibilités de l’amour.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/chauffer-le-dehors-marie-andree-gill-9782924898208.html

KOPANO MATLWA, COCONUT, ACTES SUD

La différence est au coeur de ce roman. Séparé en deux parties, Coconut, raconte l’histoire de deux adolescentes vivants des réalités bien différentes, mais qui sont reliées par leur façon d’être des coconuts : c’est-à-dire des femmes noires à l’extérieur, mais blanche à l’intérieur. Obsédées par le regard des autres, ces deux jeunes femmes se butent rapidement au désespoir. Un livre fascinant et une plume sud-africaine tout à fait colorée et digne d’être lue.

Pour se le procurer: https://www.leslibraires.ca/livres/coconut-kopano-matlwa-9782330050627.html

POLICIER

GILLIAN FLYNN, SUR MA PEAU, LIVRE DE POCHE

Adapté à l’écran par Jean-Marc Vallée, Sur ma peau (Sharp objects en anglais) raconte l’histoire d’une jeune journaliste qui doit revenir dans sa ville natale pour enquêter sur les mystérieuses disparitions de deux adolescentes. Dans ce livre, Gillian Flynn mélange l’étrange avec le familier et tisse une énigme tout à fait surprenante. Les principaux thèmes abordés sont la famille, les relations mère-fille, la santé mentale et surtout le meurtre, l’enquête.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/sur-ma-peau-gillian-flynn-9782253120704.html

SCIENCE-FICTION

AMÉLIE NOTHOMB, ACIDE SULFURIQUE, ALBIN MICHEL (Science-fiction)

Le quatorzième roman de l’autrice Belge a de quoi brasser la cage. Dans ce livre, qui a le décor sombre d’une téléréalité, les candidats deviennent des prisonniers choisis au hasard afin de participer à l’émission. Tandis que des choses horribles se retrouvent sous l’œil de la caméra, le nombre de spectateurs augmente considérablement, montrant ainsi la fabulation de notre société envers un spectacle morbide et pervers diffusé sur l’écran.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/acide-sulfurique-amelie-nothomb-9782226167224.html

NOUVELLES

ASSIA DJEBAR, FEMMES D’ALGER DASN LEUR APPARTEMENT, ALBIN MICHEL

Si vous être étranger à la littérature des femmes du MAGREB, je vous conseille fortement de lire Assia Djebar, d’ailleurs primée à de nombreuses reprises tout au long de sa carrière. Partant du tableau de Delacroix, Femmes d’Alger dans leur appartement est un recueil de nouvelles qui expose la réalité des femmes algériennes dans une approche intime et par moments bouleversante. Djebar saisit la parole des mères et des grand-mères et la transmet à travers un livre qui mérite tous les honneurs qu’il a reçu.

Pour se le procurer : https://www.gallimardmontreal.com/catalogue/livre/femmes-d-alger-dans-leur-appartement-djebar-assia-9782253068211

THÉÂTRE:

SARAH BERTHIAUME, NYOTAIMORI, DE TA MÈRE

Cette petite pièce raconte l’histoire de Maude, une journaliste qui étouffe dans sa vie : les chicanes de couple, les échéanciers au travail et les peu de moments de temps libres lui font réaliser qu’elle manque peut-être de liberté. Un livre très intelligent et qui, par une série de rencontres improbables nous montre comment cette notion de liberté transforme parfois l’humain en machine et les femmes en objets.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/nyotaimori-sarah-berthiaume-9782924670415.html

ESSAI

ROBYN MAYNARD, NOIRES SOUS SURVEILLANCE, MÉMOIRE D’ENCRIER

Un brillant essai, qui a d’ailleurs été primé dans la catégorie Essai lors du Gala des Prix des Libraires 2019, retrace de façon très documentée l’histoire de l’esclavage au Canada. La plume de Maynard nous force ainsi à nous interroger au sujet du racisme systémique, de la détresse des autochtones et des silences de l’État à travers l’histoire canadienne.

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/noires-sous-surveillance-esclavage-repression-et-robyn-maynard-9782897125776.html

BANDE-DESSINÉE

CATHERINE OCELOT, LA VIE D’ARTISTE, MÉCANIQUE GÉNÉRALE

Vraiment un coup de cœur ce livre. À la fois drôle, intelligente et imagée, la plume de Catherine Ocelot nous lance dans une série de questions plus ou moins existentielles : Qu’est-ce que ça fait, avoir des amis qui réussissent? Est-ce qu’on peut me prendre au sérieux? Les animaux au Biodôme sont-ils en dépression ? Pour une lecture tout à fait rafraîchissante, je vous conseille cette bd !

Pour se le procurer : https://www.leslibraires.ca/livres/la-vie-d-artiste-catherine-ocelot-9782922827873.html

Et enfin… pour ceux qui ont envie de revisiter certains classiques :

Pour un roman d’amour :

EMILY BRONTË, HURLEVENTS

Pour de la poésie :

EMLILY DICKINSON, CAR L’ADIEU, C’EST LA NUIT

Pour un essai éclairant :

VIRGINIA WOOLF, UNE CHAMBRE À SOI

3 Comments

Post a Comment