Dossier « Daigneau Eau de source »: Appel à l’action!

Ceux et celles qui ont pris récemment le métro à Montréal auront eu la désagréable expérience de tomber sur une des publicités de la compagnie Daigneau, un obscur (?) fournisseur de bidons d’eau de source pour les clients résidentiels et commerciaux.

Les publicités de Daigneau se distinguent par leur misogynie flagrante. Ils n’ont même pas essayé de le cacher ou de faire ça subtil. Voyez plutôt:

Pièce P-1 : « Quand je vois la nouvelle cruche au bureau, l’eau me monte à la bouche »

(Ouache.)

Pièce P-2 : « Tout le monde devrait avoir une cruche à la maison »

(Re-ouache.)

Visuellement, les affiches en questions sont assez standard et montrent un bidon d’eau avec le logo de la compagnie.

Mais était-il vraiment nécessaire d’ajouter à ces *uh hum* « fantastiques » slogans l’image d’une femme pour que tout le monde comprenne parfaitement bien le message, à savoir :

1) Une femme, c’est stupide.

2) Une femme, c’est aussi un objet, qui a des fonctions utilitaires, mais surtout décoratives.

3) Une femme, on en a surtout besoin pour ses fonctions utilitaires à la maison. Au bureau, une femme, c’est un objet sexuel décoratif.

Re-re-ouache.

J’ai beaucoup, mais beaucoup de difficultés à croire que des gens de marketing se sont assis ensemble, sont arrivés à ce concept-là, et se sont non seulement trouvés très drôles, mais se sont dits que c’était assez bon pour que la compagnie Daigneau veuille en faire son image.

Je n’ai aucune connaissance personnelle des produits de la compagnie Daigneau ou de leur qualité. Mais désormais, si je pense « Daigneau », je pense « bande de sexistes ! ». Alors voilà, le « S-word » est lancé.

C’est peut-être parce que je suis une féministe frustrée, probablement lesbienne et dépourvue de tout sens de l’humour que je ne trouve pas ça drôle du tout.

Mais c’est peut-être aussi parce que je suis une professionnelle éduquée qui essaie de me faire une place dans un milieu de travail traditionnellement masculin et encore assez macho. Ou encore parce que mon petit doigt et mon gros bon sens me disent que de t’aliéner la moitié de la population, c’est peut-être pas le meilleur move, côté développement de la clientèle.

***

Cela étant dit, on fait quoi, avec tout ça ? Alors, ne donnons pas raison à Mme Collard et mettons-nous à l’œuvre !

Évidemment, la première chose sur la liste, c’est le boycott. Si vous ou votre entreprise devez vous procurer des bidons d’eau de source, adressez-vous à un autre fournisseur. Si Daigneau vous approche, ou approche votre entreprise, pour offrir ses services, refusez en leur laissant savoir pourquoi vous les boycottez.

Ceux et celles qui sont abonnés à la liste de diffusion « RebELLES » auront déjà vu passer plusieurs modèles de lettres adressées à Daigneau, et exprimant notre dégoût/colère/incompréhension totale face à leur campagne de publicité « Cruche ». C’est une bonne idée. Une lettre, davantage qu’un courriel, met son destinataire dans une position défensive (surtout si vous mettez en « C.C. » des organismes intéressés, tels que le Conseil des normes de la publicité, le Conseil de la condition féminine et la Commission des droits de la personne).

Et n’oubliez pas les mots magiques à la fin : « VEUILLEZ AGIR EN CONSÉQUENCE ». (Oui, c’est ceux-là. Tout ce temps où votre prof de maternelle vous a demandé de dire « s’il vous plaît », eh bien oubliez ça.)

Voici donc un modèle de lettre à envoyer à Daigneau, que vous êtes invité(e)s à copier, modifier et poster joyeusement et à répétition.

(Votre ville), le ? novembre 2008

Madame Diane Rioux, Présidente
Daigneau Eau de source
835, boul. Industriel
, Bureau 5
Mascouche (Québec)
J7K 2Z3

Objet : Campagne de publicité « Cruche »

Madame Rioux,

La présente concerne votre récente campagne de publicité sur les bidons d’eau pour distributrices.

Cette campagne de publicité emploie des slogans tels que :
1)
« Quand je vois la nouvelle cruche au bureau, l’eau me monte à la bouche », et
2)
« Tout le monde a besoin d’une cruche à la maison ».

Le lien qui est fait dans vos publicités entre les femmes et les « cruches » est évident. Vos publicités suggèrent que les femmes sont stupides (i.e. des « cruches »), qu’elles sont des objets, et qu’elles ne sont utiles qu’à la maison ou qu’en qualité d’objets sexuels au bureau.

Non seulement vos publicités sont de mauvais goût et d’humour douteux, mais elles sont également dégradantes et insultantes pour les femmes en général et pour votre clientèle féminine en particulier. Elles perpétuent des préjugés sexistes et font même l’apologie d’attitudes qui relèvent du harcèlement sexuel en milieu de travail.

Soyez avisée qu’à l’avenir, (je/mon entreprise) ne (fera/i) (plus/pas) affaire avec votre entreprise pour me procurer de l’eau de source.

Soyez également avisée de retirer vos publicités de la campagne « Cruche » dans les plus brefs délais sans quoi des plaintes formelles seront logées auprès des autorités compétentes en matière de publicité et de droits de la personne.

VEUILLEZ AGIR EN CONSÉQUENCE.

(Votre signature)

C.C. Commission des droits de la personne
Conseil des normes de la publicité
Secrétariat à la Condition féminine

Adresses utiles :

Commission des droits de la personne
360, rue Saint-Jacques, 2e étage

Montréal (Québec)
H2Y 1P5

Conseil des normes de la publicité
2015, rue Peel, Bureau 915

Montréal (Québec)
H3A 1T8

Secrétariat à la Condition féminine
905, avenue Honoré-Mercier, 3e étage
Québec (Québec)
G1R 5M6

(Oui, l’investissement en timbres vaut le coup !)

4 Comments

  • Hors des lieux communs
    17 novembre 2008

    Daigneau, une publicité de mauvais goût…

    Voici les publicités de la compagnie d’eau embouteillée Daigneau que l’on retrouve dans le métro de Montréal.

    « Quand je regarde la nouvelle cruche du bureau, l’eau me vient à la bouche »

    « Tout le monde veut une cruche à l…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Emma
    26 mars 2009

    Bonjour,
    depuis que je vois ces pubs immondes et humiliantes dans le métro, j’ai envie à chaque fois de prendre un marqueur et d’écrire en gros dessus: pub sexiste!
    J’encours quoi comme représailles?
    Je suis tanée de passer devant et de me faire rabaisser à chaque fois et j’aimerais que les autres usagers de métro puissent réaliser l’odieux de la situation…
    alors, action directe, possible?
    merci de me renseigner…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Emilie
    12 mai 2009

    À ma station de métro, la pub est là, bien à la vue, depuis des mois. Ils ont récemment changé le slogan, mais celui-ci est tout aussi sexiste. C’est à n’y rien comprendre.

    En fait, non, j’ai plutôt l’impression que c’est la compagnie Daigneau qui n’a rien compris.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Maude Ménard-Dunn
    29 juin 2009

    Victoire pour toutes celles qui ne sont pas des cruches!

    J’ai reçu aujourd’hui une lettre des Normes canadiennes de la publicité. Après réunion et étude de la dite publicité, le Conseil a jugé que cette publicité était discriminatoire et que la compagnie devait la retirer.

    J’ai décidé d’envoyer un message aux Normes suite au message suivant reçu de Mme Diane Rioux. Ce dernier m’a convaincu. Peut-être vous convaincra-t-il aussi… La malhonnêteté dont elle fait preuve est à tout le moins choquante. Et que dire du passage sur mon sentiment d’infériorité expliquant ma démarche!

    «On aurait tout aussi bien dire que toutes les filles tournent autour de la cruche DAIGNEAU.Nullement il n’est question de sexe dans cette publicite,et sachez bien que tous mes clients appelle leur bouteilles d ‘eau des cruches,je ni peu rien.Je suis la proprietaire de l’entreprise et notre publicité a ete concu par des femmes,pourquoi toujours avoir ce reflexe du negatif envers les clins d’oeil publicitaire.Quand les femmes cesseront de se sentir inférieur il y aura beaucoup d’amélioration.Je viens d’un monde d’homme et je me bat tous les jours pour la cause des femme ,sur le plan financier et tout autre débat ,mais j’ai pus constater Maude que les bateilles passe par nous avant tout.Cessons d’etre des victimes et battont nous sur de vrai cause,non pas sur des balivernes qui ne vont nulle part.Je travaille 65 heurs semaine dans mon entreprise en essayant le plus possible de prouver qu’une femme entrepreneur peu reussir a batir une belle entreprise au Quebec.N’oublier pas Maude que le monde des affaires est une jungle et que je me bat contre des géants dans l’eau.Daigneau se veut pro environnement et tres pres de sa clientèle.J’ai un des meilleurs produit d’eau a l’heure actuel je donne un produit de qualité et non de volume.Alors il ma fait plaisir de vous présenter DAIGNEAU. Amicalement

    Diane Rioux»

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

Post a Reply to Emilie cancel reply