Une dérive féministe, vraiment?

[TW cet article mentionne les violences faites aux femmes]

 

Quel·le féministe n’a pas déjà entendu un « vous êtes vraiment extrêmes » ou « attention à ne pas aller trop loin ! » Certaines personnes semblent croire que le féminisme pourrait aller trop loin et que certain·es féministes sont extrêmes, voir même qu’iels se radicalisent (ouh le mot qui fait peur !).

 

Ce sont des expressions bien fortes et violentes pour des actes aussi innocents (mais politiquement forts !) que de parler de ses règles sans gêne ou de remettre en place certains individus. Personne n’a dit au patriarcat : « attention à la dérive quand même, vous êtes un peu extrêmes quand vous violez des femmes pour les garder sous votre contrôle, non ? »

 

L’ironie, c’est qu’on reproche aux féministes des comportements violents alors que l’on continue de pardonner ceux des hommes, qui sont minimisés, perçus comme normaux ou rares.

 

Des féministes sont actives sur les réseaux sociaux, bloquent, répondent, signalent des individus — souvent des hommes blancs-cis-hets — que leurs arguments/comportements sont problématiques : extrémistes.

Des féministes montrent leur poitrine pour la désexualiser : extrémistes.

Des hommes insultent et harcèlent des femmes sur les réseaux sociaux ou dans la vraie vie : c’est chiant mais normal.

Des hommes montrent leur pénis sans consentement à des inconnu·es : c’est devenu banal et ils ne sont pas inquiétés.

 

Mais cette réaction face au militantisme féministe n’est rien de plus qu’une énième injonction à faire les choses, y compris se battre pour nos droits les plus fondamentaux, de manière « féminine » tout en douceur, sans crier ou se mettre en colère.

 

De quoi a-t-on peur, exactement ?

 

Que la situation se retourne ? Que les femmes menacent l’intégrité physique et mentale des hommes simplement parce qu’ils marchent dans la rue ? Que les femmes battent leurs maris impunément sans jamais être inquiétées par la justice ? Que les femmes commettent des « drames » en assassinant mari et enfants puis en se suicidant ? Que les hommes ne puissent plus faire leur jogging librement sans craindre de se faire violer puis tuer ?

 

Ou a-t-on peur de voir ses privilèges déboulonnés ?

 

Certain·es me citeront la bien classique « haine des hommes ». A-t-on peur que l’on finisse par s’éloigner définitivement de la gent masculine, et ce, malgré nos potentielles attractions envers elle ? Cette phrase nous dit que ce sont, nous, les féministes, qui nous éloignons volontairement et creusons le fossé, que ce sont nos attitudes qui font qu’un jour hommes et femmes ne se comprendront plus (grande peur fantasmée, s’il en est).

 

La réalité est que ce sont les hommes qui ne font pas d’efforts, ce sont eux qui creusent le fossé et nous y enterrent. Nous ne faisons que nous protéger de la toxicité de certaines personnes et ce serait à nous de faire attention à notre soi-disant haine des hommes quand ce sont eux qui commettent des actes haineux ?

 

En vouloir à des hommes, se méfier d’eux ou même être lesbienne ne signifie pas que l’on haïsse tous les hommes ou qu’on ne veut plus aucun contact avec eux. (Est-il nécessaire de préciser qu’être lesbienne n’est pas un choix, mais que bien souvent on amalgame le « ras-le-bol des hommes » avec l’homosexualité féminine ?)

 

Vu le nombre d’hommes qui nous menacent, non, je ne pense pas que se méfier d’eux soit « aller trop loin ».

 

Comment pourrait-on « aller trop loin » alors que les féminismes visent à abolir des structures qui emprisonnent tous les individus, quel que soit leur genre, dans des rôles qui causent beaucoup de souffrances ?

 

Comment pourrait-on « aller trop loin » là où le patriarcat a déjà toute l’impunité du monde pour commettre les pires atrocités ?

 

5 Comments

  • Quinn
    19 avril 2018

    Alexio ou l’art d’illustrer les propos.
    L’autrice n’a pas besoin de tes conseils pour pouvoir être validée en tant que « féministe qui a compris » par un regard masculin puant le patriarcat.
    Si tu as des arguments construits et intelligibles, lance toi. Sinon, passe ton chemin. 😊

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Jocelyne G
    9 mai 2018

    Alexio, , tu t’es trompé d’article à lire. Va faire tes devoirs ou…continue l’école, ça pourrait te rendre plus intelligent ou du moins t’aider à mieux connaître l’autre.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

Post a Comment