Talons, Ballerines ou Confort ?

En lisant mes courriels, j’ai été vraiment surprise d’apprendre que le port de chaussures qu’elles soient à talons ou encore plates suscitaient les débats dans les syndicaux britanniques. Pourtant, c’est tellement vrai  que le Trades Union Congress a décidé de s’opposer au port obligatoire de souliers à talons à cause des risques liés à la santé. Ils ont même proposé d’évaluer les dits risques liés au port de ce genre de souliers et peut-être de recommander le port d’une chaussure raisonnable. Il semblerait que certaines compagnies forçaient leurs employées à porter des souliers à talons hauts dans le cadre de l’uniforme réglementaire comme certaines boutiques et compagnies aériennes.

Je vais avouer tout de suite que bien que j’aime être confortable, j’adore les souliers à talons hauts. Rien de fous, mais juste un petit quelque chose qui fait que je fais plus que 5’2 ». Évidemment que je sais que les talons sont mauvais pour notre posture, nos genoux, notre dos et plein de trucs, mais je considère qu’une journée ou soirée à talons hauts, c’est comme du pop-corn au cinéma. Ce n’est peut-être pas nécessaire ou même souhaitable pour notre corps, mais c’est un petit plaisir dont on ne veut se priver! Certaines m’accuseront d’être anti-féministe en perpétuant le mythe de la femme-objet et en adaptant les souhaits du patriarcat. Entre nous, on est honnête, non ? Je ne porte les souliers à talons hauts uniquement s’ils sont confortables, sinon ils se ramassent dans le fond du placard pour éventuellement se faire des amis avec les autres paires que j’y ai relégué au fil des années! Et puis, les ballerines qui sont souvent si jolies en magasin finissent souvent par faire aussi mal que les souliers à talons tant décriés lorsqu’il n’y a pas assez de support plantaire et se ramassent avec les jolis escarpins un point trop petit mais si jolis!

Entre le confort, le glamour et l’entre-deux, que préférez-vous chères lectrices ? Et vous chers lecteurs, que pensez-vous de nos éternelles discussions de chaussures ?

Source

Unions take « stand » on stilettos via l’excellent réseau électronique féministe canadien ParL

17 Comments

  • MlleL
    4 novembre 2009

    Tiens, hier, je me suis littéralement faite rentrer dedans au travail à cause de ma position à ce sujet. D’ailleurs, ça s’est terminé en  »tu n’en portes pas parce que ça ne t’irait pas bien ». Humph.

    Il me semble qu’on ne peut nier que les talons hauts ont été inventés afin de remonter les fesses des femmes et de faire balancer leurs hanches pour le plaisir du regard. Ils restreignent le corps dans ses mouvements. Je ne pourrais pas courir avec des talons hauts.

    Personnellement, étant très confortable avec mes souliers à talons plats, je ne vois aucune autre raison pour laquelle je porterais des talons hauts, sauf pour concurrencer les autres femmes dans la capture du regard maculin.

    Le seul plaisir que j’éprouverais serait de nature narcissique. Sentir le regard des hommes sur ma démarche et par le fait-même, me sentir teeeeellement feeeeemme.

    C’est un combat de tous les jours de ne pas entrer dans cette game. Parce que contrairement à ce que disait monsieur mon collègue de travail, je sais très bien quel effet ces talons hauts produiraient.

    Toutefois, plus je vieillis, je me rends compte que je ne pourrai pas y échapper. Un jour je ne pourrai plus supporter toutes ces hanches qui se balancent sans faire balancer les miennes à mon tour.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Chaminou
    4 novembre 2009

    Le confort et la liberté de pouvoir me mouvoir (et m’enfuir en cas d’agression ?!) comme n’importe quel homme avant tout ! Alors du plaisant, de l’original, certes, mais du plat, ou alors un tout petit ou gros talon rigolo genre « second degré » (eh oui, encore lui ;o)) et non prise au sérieux, décidément, je ne ferai jamais « vraie fâââme », et d’ailleurs ce carcan et tout ce que ça implique en matière de stéréotypes et de comportements hétéro-codés ne m’intéressent aucunement.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Marie-Hélène
    4 novembre 2009

    Je trouve complètement ridicule qu’une compagnie puisse obliger ses employées à porter des talons hauts, surtout si elles travaillent debout!

    De mon côté, je porte surtout des souliers plats. J’ai une trop faible tolérance à la douleur pour vouloir des talons à tous les jours. J’en porte de temps en temps, pour les sorties spéciales…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • MlleL
    4 novembre 2009

    Bonsoir!
    J’étais un peu fâchée l’autre jour, il m’était arrivé ce truc pas agréable.

    http://www.youtube.com/watch?v=YKcuotlzYbo

    http://www.youtube.com/watch?v=sZj93l_z34Y&feature=related

    Regardez la posture expliquée par la dame. Il me semble bien que les talons hauts sont devenus des corsets virtuels!

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Pwel
    5 novembre 2009

    100% narcissique!^^
    Mais narcissique parce que j’aime de quoi j’ai l’air MOI quand JE me regarde… Je ne vois pas en quoi porter des talons nous fait entrer dans une concurence pour le regard des hommes quand on est bien dans notre peau…

    D’habitude je porte surtout mes bons vieux Docs Martens, mais j’adore aussi porter des talons (aiguille le plus possible svp!) Il y a même des fois où j’achète des pantalons et je sais déjà exactement avec quels talons je vais les porter.

    C’est mon choix, et je me trouve pas mal pétard avec ou sans. Ça dépend de mon humeur, pas de mes souliers^^.

    Je connais bien les conséquences, je connais aussi toute la manipulation qu’on fait pour que les « vraies femmes » aient des attributs « féminins » et je pense comme KarineMyrgianie que l’important c’est que ce soit un choix. Que se soit un code vestimentaire me semble dangereux, parce qu’on est collés à dicter aux femmes, « ce qu’est une femme », sans compter les maux physiques qui peuvent en découler…

    Dites-moi si je me trompe, mais dans certains commentaires j’ai comme senti une petite dérision face à celles qui aiment les talons.

    Y aurait-il un uniforme de la parfaite féministe? Essayons-nous de sortir d’un carcan pour s’en faire un tout nouveau?

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Maya
    5 novembre 2009

    Talons plats!
    Non pas que je n’aime pas les talons haut, une fois de temps en temps ça ne fait pas de tort, mais n’empêche. De un je mesure 5’8, je ne ressens donc pas le besoin de me grandir, de deux au bout de trois heures en talons haut, je suis prête à les jeter au bout de mes bras parce que j’ai mal aux pieds. J’en ai porté à tous les jours pendant presque 10 ans, puis j’ai redécouvert le confort des talons plats et des ballerines sport à cause des jobs où je travaillais debout, et depuis je ne peux plus m’en passer.

    Je ne crois pas qu’il y ait un uniforme de la parfaite féministe, Pwel. Par contre on a beau porter les talons haut uniquement pour notre propre plaisir, ça ne garanti pas du tout que ce sera le regard que les autres auront. Du coup c’est compréhensible qu’une certaine dérision y soit rattachée. Tant qu’on se moque des dits talons hauts et de l’image qu’on y associe et non pas des femmes qui en portent, je ne vois pas où est le problème.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • MlleL
    5 novembre 2009

    «Tant qu’on se moque des dits talons hauts et de l’image qu’on y associe et non pas des femmes qui en portent, je ne vois pas où est le problème.»

    C’est tout à fait ça. Présentement, je ne porte pas de talons hauts. Jamais, la seule paire que j’ai datant de ma graduation. Je me connais, je sais que si j’en portais, ce serait seulement pour avoir l’air plus plantureuse et pour me sentir powerfull. Ça fonctionnerait, et j’en éprouverait nécessairement du plaisir, mais je ne crois pas que cela justifie, pour moi, un passage des talons plats aux talons hauts.

    Dans mes messages il n’y a aucune dérision. Un peu de désespoir, je l’avoue, c’est parce que je sais que je n’y échapperai pas. Regardez la petite fille jouer avec les souliers dans le vidéo posté plus hauts. Ça fait partie de nos fantasmes de petites filles, ces souliers.

    J’aurais quand même aimé vous entendre sur ce vidéo :

    http://www.youtube.com/watch?v=sZj93l_z34Y&feature=related

    Et je savais que pwel portait des Docmartens.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Fanie
    5 novembre 2009

    Là où ça fait mal, c’est lorsque le port de talons hauts est obligé ou, pire, que c’est « fortement suggéré ». C’est non-écrit et non-dit, mais si vous ne faites pas comme les autres, vous allez vous faire regarder de haut. (Ah, le jeu de mots!:-p)

    Je crois que ce petit jeu est très social et que ça dépends de l’endroit où les gens travail. Plus c’est du domaine public et/ou l’apparence est très importante, plus les employés risquent de tomber dans le panneau.

    Pour répondre à Pwel, un uniforme de la parfaite féministe? Ce qui est important c’est surtout de défendre ses valeurs, non? N’empêche, j’ai remarqué que je fait beaucoup plus attention à mon habillement depuis que je me considère comme féministe.

    À bas le chandail écrit « Future Mrs. Timberlake » dessus! :-p

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Stéphanie
    5 novembre 2009

    Les agentes de bord ne sont pas seulement obligées de porter des talons hauts. Elle sont également obligée de porter la juoe, donc des bas de nylons, matière hautement inflammable.

    Les accidents d’avions sont rares mais en cas de d’incendie, les jambes gainées de nylons vont flamber les premières! Une telle inconscience des compagnies aérienne est surprenant lorsqu’on considère que le personnel de bord se doit de prêter assistance aux passagers lorsqu’il y a un problème.

    En passant, moi c’est talons plats ou petit talons épais. Les talons hauts me donnent des douleurs dans les mollets des jours durant et je sais qu’en porter régulièrement donne de l’arthrose dans les genoux (parce que le centre de gravité est déplacé vers l’avant).

    Dans un article sur les règles à suivre pour survivre à un crash d’avion (je n’ai pas le lien désolée), on conseille d’ailleurs aux gens de porter des matières non-inflammables pour prendre l’avion.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Nouch
    5 novembre 2009

    C’est agaçant de voir qu’une fois de plus les hommes prennent cet air condescendant et paternaliste de savoir ce qu’il serait bon pour les femmes!
    J’aime porter des talons de temps à autres, comme j’adore traîner en baskets à d’autres moments!

    Est-ce qu’on leur dit quoique ce soit sur le fait qu’ils devraient arrêter de porter des cravates parce qu’on estime qu’elles les empêchent de bien déglutir ou je ne sais quoi?

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • MlleL
    5 novembre 2009

    Nouch, où as-tu lu un homme déplorer le port des talons hauts?

    Il me semble que généralement, j’ai à faire face à des propos contraires.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Nouch
    6 novembre 2009

    MlleL, je parle du trade Union Congress dont les dirigeants sont des hommes, comme on peut le voir ici –> http://fr.wikipedia.org/wiki/Trades_Union_Congress

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Imace
    6 novembre 2009

    Votre questionnement est précieux, Karine.

    D’autant qu’il en rejoint un autre plus transversal. Le féminisme nous pousse à déconstruire et analysé nos réflexes, nos évidences. Et on se retrouve fréquemment en porte-à-faux entre nos envies (qui se construisent dans une société aux valeurs patriarcales) et nos convictions.

    J’ai choisi depuis longtemps une position originale : sincérité absolue vis-à-vis de moi-même… Doublée d’une indulgence tout aussi absolue 🙂

    Alors pour vous répondre, moi aussi j’aime les talons hauts. Et je ne nierai pas que je les aime surtout pour la séduction qu’ils exercent (et accessoirement parce que lorsque je me heurte à une table basse, le bleu apparaît en haut de mes cuisses^^ ouiiiin :-p).

    Ce goût pour les talons me gêne aux entournures. Car je me soumets effectivement ainsi à l’injonction de plaire. Ca, c’est la partie sincérité.

    La partie indulgence, c’est « on est imbriquées dans un système, on peut le critiquer tout en s’inscrivant dedans, ce qui amène nécessairement des contradictions. Eh bien, tant pis ».

    Le compromis que j’ai trouvé, c’est :
    – refus systématique des tenues ‘féminines’ dans la sphère professionnelle (j’opte pour le tailleur pantalon, talons bas, pas de maquillage, lunettes). Il faut se battre pour que nulle part, une tenue inconfortable, décrédibilisante ou dangereuse pour la santé fasse l’objet d’une obligation, tacite ou expresse !

    – au quotidien (courses, vacances, cours, musées, sport, soirée tranquille chez moi, n’importe), je privilégie le confort, tant pis pour mon apparence. Je suis capable d’être bien dans ma peau en short, chaussettes hautes et baskets, i.e. en étant aussi sexy qu’une limace morte pendue à un crochet de boucher dans une chambre froide :-p
    Pour vous dire, je porte des sous-vêtements masculins depuis que j’ai découvert qu’ils n’avaient ni dentelles, ni élastiques, ni forme déplaisante laissant des marques sur la peau. Ou de la supériorité incontestable du boxer sur la culotte (sans parler du string !).

    – Mais à raison d’une soirée par semaine, quand je reçois chez moi ou que je sors en soirée chez des ami(e)s, je ferme les yeux sur mes convictions et m’accorde un plaisir déculpabilisé. Et pendant ces soirées, je reconnais cadrer parfaitement avec la femme-objet (robe blanche ou noire, bas, talons, lentilles, anticernes). Je satisfais un bon coup mon narcissisme pour la semaine à venir…

    Pour ma part, je ne condamnerai donc jamais les féministes qui font à l’occasion preuve d’incohérence. Etre féministe est une gageure : ce n’est pas parce qu’on critique l’injonction à plaire qu’on est prête à renoncer à plaire… Et plaire, c’est plaire dans une société donnée à une époque donnée. Chacune trouve sa stratégie pour vivre avec ces contradictions.

    Or, des stratégies, il n’y en a que des bonnes. S’il vous plaît, ne vous jugez pas, ni entre vous, ni a fortiori vous-mêmes !

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • mymyk
    12 novembre 2009

    Pour poursuivre sur la lancée de Imace, je pense que les féministes qui ont envie de porter des souliers à talons hauts ne devraient pas s’en faire outre mesure, malgré le tiraillement entre leurs envies et leurs convictions. Un des grands défis dans la vie de toute une chacune, c’est d’apprendre à vivre avec ses propres contradictions.

    C’est bien d’avoir plusieurs sortes de chaussures pour en choisir une adaptée aux circonstances, comme Imace l’a si bien expliqué dans son cas. Pour une soirée chic, surtout pour un bal ou un mariage, les talons sont tout à fait appropriés, voire fortement souhaitables. Mais pour travailler debout, faire l’épicerie, marcher en ville, marcher au parc, etc., ce n’est vraiment pas approprié. L’hiver, sur les trottoirs enneigés non plus!

    En fait, quand je vois des femmes porter des talons si hauts ou si pointus que leurs chevilles ballottent, là, j’avoue que je juge sévèrement ces femmes, le choix qu’elle ont fait de porter ces chaussures (lorsque c’est un choix).

    Pour répondre à la question de KarineMyrgianie : bien que je prône la diversité de chaussures, je préfère, pour ma part, un mélange de confort ET de joli, plutôt que le glamour et le sexy.

    Aussi, je pense qu’il est possible, avec toute la panoplie de chaussures sur le marché, de ne pas sacrifier sur l’apparence du soulier tout en cherchant le confort.

    Mais j’avoue que talons hauts ne riment pas avec confort – du moins dans mon cas! Comme j’évite le glamour ou le sexy si c’est inconfortable, ça veut dire que j’évite généralement les talons. Pour preuve : actuellement, je n’ai qu’une seule paire de chaussure avec talons; les talons ne sont pas à aiguille (ils sont de la même large que le souliers,en fait) et ils font quatre centimètres de hauteur – ce qui n’est franchement pas haut ni glamour, comparativement à ce que je vois parfois…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • sandalslap
    24 mai 2010

    Ce que j’aime pas c’est ce qui est obligatoire: la cravate pour les hommes les talons pour les femmes

    Maintenant c’est clair que une femme qui veut se faire remarquer a plus intérêt a mettre des talons que les ballerines asexuées des gamines et des mamies ..

    Cela dit ce n’est que du formatage culturel qui a même déteint sur nos gouts en érotisme

    Et si moi qui suis un homme j’ai envie de porter des talons ?
    Que vous en penser les femmes ?
    Vais je les séduire ou les faire fuir ?

    Quelle femme veut se promener en public avec un homme en talons? et un air souriant de je vous emmm……?

    Et si votre homme insiste pour que vous portiez des talons : jouez avec lui et allez en acheter avec lui une paire pour lui..

    Amusez vous avec les codes culturels ,prenez du plaisir c’est mieux que de dire du mal de son voisin

    Ah au fait je plaisante pas ;;;si tu est une femme et que tu veux sortir avec un mec en talons juste pour le fun je suis ok
    sandalslap@yahoo.fr

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Sonia
    26 mai 2010

    Ouian,…pas facile de vivre dans ce monde où les codes sont perpétuellement présents même si on tente de les changer. C’est pourquoi je ne peux pas vraiment en vouloir aux femmes qui portent des talons…. De façon générale, le marché du travail réflète la société qui nous entoure et tant et aussi longtemps que cette société affichera des standards de beautés, de séduction, de performance, de consommation et de rôle, il est difficile de ne pas être tenter de se « gâter » avec de jolis accessoires… Par contre, j’avoue que pour moi, je n’aime pas les talons. Oui je suis jolie quand j’en porte et j’avoue que ça me donne de la prestance et du « power » en entrevue où lorsque je travaille…mais au fond de moi, je me sens un peu le miroir d’une société patriarcale et j’avoue qu’en y passant, ça m’agace. Quand je vois des femmes en talons je ne fait pas de cas,…mais quand je vois des talons aiguilles, c’est plus fort que moi, je trouve ces femmes insouciantes.

    Les talons aiguilles que nous voyons toujours de plus en plus haut, brillants comme du latex et à la limite digne de film porno me dégoutent. Souvent, j’observe les femmes qui portent ce genre de souliers et elles ont vraiment de la difficulté à marcher. Même qu’à la limite, certains souliers m,apparaissent vulgaires. Loin de là mon envie d’insulter qui que ce soit. C’est mon opinion personnelle. Quand je vois des femmes qui marchent difficilement, dont les chevilles se tordent, qui sont incapable de réagir rapidement, qui sont incapable de se pencher pour ramasser leurs clées sans faire des courbettes à n’en plus finir, je trouve que ça fait pitié,..et des fois,..j’avoue que je souhaite presque de les voir tomber.
    Désolé mais c’est plus fort que moi. Va pour les petits talons,…mais jamais pour les talons aiguilles.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

Post a Comment