Nos amis les hérissons

J’ai vécu dernièrement une confrontation assez déroutante avec nos bons vieux amis les stéréotypes sexuels.
J’étais en plein magasinage, et je cherchais un petit cadeau pour le bébé no. 2 d’une connaissance, qui doit accoucher sous peu.
J’entre dans une boutique de literie, où il semblait y avoir des trucs / accessoires de bébé. Je commence à regarder des petites couvertures qui avaient l’air cute, de bonne qualité et pas complètement débiles. Les couvertures étaient pliées et disposées en deux piles: l’une avec des couleurs chaudes (rouge, rose, jaune, orange) et l’autre avec des couleurs froides (bleu, vert, mauve).
Une vendeuse s’approche en me demandant si j’avais besoin d’aide (mais d’après moi, c’était plus parce que j’étais en train de massacrer ses belles piles). Je lui dit que je cherche un cadeau pour un nouveau bébé qui doit naître bientôt.
Elle me demande « Ah! Ça va être quoi? ». Je lui réponds que ça va être un bébé (du-uh!), mais qu’on ne connaît pas le sexe.
La vendeuse me répond que je ne trouverai pas ce que je cherche dans les deux piles (sur le même ton vaguement insulté que si je lui avais dit que je voulais acheter des condoms glow-in-the-dark). Supposément parce qu’il n’y a rien de neutre dans les deux piles. Je lui fais remarquer que rouge et orange, ça peut être neutre, tout comme un motif vert lime et mauve.
Mais apparemment, rouge et orange c’est plus rose, et vert et mauve c’est plus bleu. Donc, peu importe le motif (pour faire une longue histoire courte, j’ai arrêté mon choix sur une couverture bleu foncé, mauve et vert lime avec des motifs vaguement slaves de poupées russes et de petits chevaux), si c’est des couleurs froides, c’est masculin, et si c’est des couleurs chaudes, c’est féminin.
Comme elle avait vraiment l’air scandalisée que je suggère de donner quelque chose de mauve à un bébé qui serait peut-être une fille, ou quelque chose de orange à un possible garçon, elle m’a montré « un motif neutre »: une couverture beige avec un lion beige foncé. Motif cute mais couleurs à vomir, quoi. (C’était peut-être approprié pour un usage relié aux bébés, sous cet angle-là, i.e. la régurgitation.)
Voyant que je ne me pâmais pas pour le lion beige, la vendeuse me montre une autre couverture, cette fois-ci beige pâle, mais avec des motifs bruns, bleus et verts de faons, de papillons, de lapins et de hérissons.
Elle déplie la couverture, pour montrer le motif, et m’annonce que finalement, celle-là ne marchera pas non plus: « Les couleurs sont neutres, mais le hérisson, c’est un animal masculin ».
Oui oui, vous avez bien lu: le hérisson, un animal masculin.
Sérieusement, WTF?
Le hérisson, un animal masculin? Ben oui!  Qu’est-ce que les Hell’s se font tatouer avec des « Bic » patentés en prison? Des gros hérissons virils voyons!
Ou peut-être qu’il n’y a juste pas de hérissons femelles…
Tout ça pour dire que ça m’étonne toujours à quel point certaines personnes semblent avoir besoin de caser les gens dans une catégorie ou une autre, sur la base de caractéristiques arbitraires (ici, le sexe biologique).
Let’s face it. Il était question d’un bébé. Dont on ne connaît ni le sexe, ni le nom, ni la personnalité ou les préférences (de couleur, sexuelles ou l’autre). On parle d’une créature qui n’a jamais vu la lumière du jour, qui est encore une partie du corps de sa mère, et qui, à tout coup, n’a pas la moindre idée de c’est quoi, un fucking hérisson.
D’où vient donc ce besoin de « caser » des personnes? Pourquoi cette dépendance totalement irrationnelle sur des stéréotypes? Est-ce que c’est parce que ça simplifie les interactions sociales? Est-ce que c’est purement pour se rassurer sur le monde qui nous entoure, sans toutefois se donner la peine de s’ouvrir aux autres, et aux différences individuelles? Est-ce une manifestation d’intolérance envers ce qui déroge à un modèle social pré-approuvé?
Je n’en sais trop rien. Tout ce dont je suis certaine, c’est que ce futur bébé a bien le droit d’aimer le orange, le vert, le mauve, le rose ou le bleu, et même – scandale! – les hérissons, et ce, peu importe son sexe, le genre auquel il / elle s’identifiera ou l’orientation sexuelle qu’il / elle découvrira au cours de sa vie. Garçon ou fille, je veux qu’il / elle puisse s’épanouir pour lui/elle-même, et non en fonction d’un quelconque moule pré-établi.
***
Cette anecdote me fait penser à un épisode de Sex and the City dans lequel Miranda (avocate carriériste, souvent célibataire, aux cheveux courts et amatrice de baseball), alors célibataire, se fait « matcher » par un collègue de travail avec une connaissance lesbienne de ce dernier. Elle se rend alors compte que ses collègues l’acceptent soudainement davantage pensant qu’elle est lesbienne, alors qu’elle n’est qu’une hétéro célibataire. Miranda a alors une épiphanie: « They think they’ve figured me out! »
Autrement dit, le malaise social se dissipe dès qu’on se fait caser dans un stéréotype ou un autre…

14 Comments

  • Fanie
    22 avril 2010

    Quel excellent texte, Catherine. 😀 Tu m’a fait rire devant mon écran plus d’une fois, me donnant un gros look de « geek ». :-p

    En effet, j’ai l’impression que ça « rassure » certaines personnes de pouvoir « classifier » les gens. C’est beaucoup moins compliquer ainsi. Personnellement, je trouve que c’est de la paresse intellectuelle. :-p Et, malheureusement, on le fait tous à un moment donné ou un autre. Heureusement, ça se soigne!

    Tu ouvre aussi la porte pour un autre sujet: Soit que, même s’ils ne sont pas encore nés, il y a tout plein de stéréotypes selon le sexe du bébé. Rose pour les filles, bleu pour les gars. Et ça continue jusqu’à l’âge adulte! :-/

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Stéphanie
    22 avril 2010

    Ma mère ne s’est pas cassé la tête pour ma première doudou: elle était rose d’un côté et bleue de l’autre! J’ai eu par la suite des courtepointes de toutes les couleurs et motifs imaginables, cousues par ma grand-mère. À l’âge de 10 ans environ, j’ai deandé à ce qu’on repeigne ma chambre en bleue pâle (elle était blanche) et mes meubles en bleu royal (ils étaient roses).

    C’est complètement aberrant de présumer des goûts et de la personnalité de quelqu’un avant même sa naissance. Et qu’est-ce que c’est que cette histoire d’animaux masculins ou féminins? Je trouvais déjà ça stupide d’associer un sexe avec un motif ou une couleur. Parmi mes animaux en peluche, il y avait des chats, des chiens, un cochon, un panda, des singes, un cheval, un lion, une panthère et un tigre. Dans cet ordre là! Suis-je normale docteur? 😀

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Valérie
    22 avril 2010

    *Valérie est aussi pliée en deux devant son écran*

    «Le hérisson, un animal masculin? Ben oui! Qu’est-ce que les Hell’s se font tatouer avec des “Bic” patentés en prison? Des gros hérissons virils voyons!»

    Hahahahaha.

    Je travaillais l’été dernier pour une artisane de Québec, qui faisait des bijoux en bois mais aussi des petits bijoux en pâte fimo. Il y avait des pendentifs de grenouille, de cochon, de fleur, de castor, de coccinelle, etc etc. À chaque fois que des enfants passaient avec leurs parents, c’était la folie furieuse. Ils a-do-raient les petites figurines. Malheureusement, j’assistais quand même assez souvent à des scènes de larmes. Le petit Alex voulait un cochon, et voilà le père qui s’affolait à l’idée de voir son petit homme affublé de rose. Si la petite Alexia voulait un castor, même chose : «pourquoi ne prendrais-tu pas cette jolie fleur rose?»

    Les parents étaient teeeellement mal à l’aise de voir leurs enfants faire un choix ‘hors du commun’. Il les poussaient rapidement à en faire un plus raisonnable. Quitte à finalement laisser tomber l’entreprise et à les entrainer loin de cette source de corruption incroyable.

    Ha-la-la.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Noisette Sociale
    22 avril 2010

    Oh, la fameuse lubie des couleurs… Je ne comprendrai jamais!

    Mais j’adore la façon dont tu as raconté l’anecdote. J’ai bien ri, malgré tout! 🙂

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Marie-Élaine
    22 avril 2010

    LOL et moi qui pensais qu’avec hérisson dans le titre, ça allait être un post sur les euphémismes utilisés pour parler des poils pubiens féminins!!!

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Sophia
    22 avril 2010

    Est-ce qu’on est vraiment en train de parler de couleurs, là?

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • La digresse
    22 avril 2010

    J’ai beaucoup ri!!! Merci! Après une dure journée de labeur, j’en avais besoin.

    Quand je pense que j’ai déjà songé à adopter un hérisson comme animal domestique, je me questionne: le fait de vouloir un animal typiquement masculin (ben voyons!) aurait-il un quelconque lien avec mon célibat actuel? Suis-je tant en manque de présence masculine que je rêve d’un hérisson dans mon appartement? Mouahahahahahaha!!

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Sophie Sexologue
    23 avril 2010

    J’ai bien rigolé! J’imagine la tête de la vendeuse outrée; moi ça m’amuse beaucoup les vendeuses outrées!

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Stéphanie
    23 avril 2010

    Le plus amusant, ce serait de demander à la vendeuse de justifier sa croyance que le hérisson ou tout autre bestiole est un animal « masculin » ou « féminin ». Amusons-nous à demander « mais pourquoi? » juste pour avoir le plaisir de la voir s’emmêler dans ses pseudos-arguments…

    De nos jours, on retrouve des peluches en forme de dauphin, de grenouille, de pieuvre ou d’ornitorynque, j’ai hâte de voir lesquels hériterons du « sexe maudit » (le nôtre évidemment) 😉

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Catherine
    23 avril 2010

    @Valérie

    Le castor (i.e. « beaver ») n’est pas justement un animal féminin?

    (joke)

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Francois
    23 avril 2010

    Quand j’étais petit, ma maman avait pas voulu que je prenne le gâteau rose pour ma fête. Moi, j’en voulais en fait un rouge, mais il y en avait pas, faque j’ai dis rose, pour avoir la couleur la plus proche du rouge…

    Après ils disent que comme animal domestique, le chien est pour les hommes, et le chat pour les femmes. Les stéréotypes sont complètement fuckés là. Heille, un chien pour les homme. Mon oeil, savez-vous comment il faut s’en occuper? Non, l’animal masculin par excellence, ça devrait être le chat. Il dort devant la télé, il mange trop et on a pas besoin de s’en occuper, parfais pour un jeune célibataire branché ça.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Elyse
    24 avril 2010

    Ce qui me fait particulièrement rire, c’est que cette vendeuse présente sa lecture de la palette de couleurs et la zoologie associative comme des sciences exactes. Le beige est-il le nouveau « yellow »? Non mais on n’arrête pas le progrès.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Stéphanie
    24 avril 2010

    J’ai réalisé que les bébés filles les plus chanceuses en décoration, sont celles dont les parents décorent la chambre avant de savoir s’ils auront une garçon ou une fille car alors, elles auront des couleurs et des motifs plus variés que si le « verdict » tombe trop vite…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Sonia
    6 mai 2010

    Les cuisinières pour enfants?…dans le département rose madame.

    J’ai eu une semblable expérience dans un magasin de jouets pour enfants. Dernièrement, ma soeur voulait donner à son petit garçon de 3 ans une petite cuisinière pour enfant car il adore participer avec elle lorsqu’elle prépare les repas. Soucieuse de lui offrir cette instruction culinaire et lui faire plaisir pour son anniversaire, elle décide de lui acheter une petite cuisinière pour qu’il puisse s’amuser à préparer des repas imaginaires et ainsi se familiariser avec la préparation des repas (élément incontournable de la vie!). Mon propre père fut presque scandalisé par cette idée, ne se voyant pas offrir à son seul petit garçon un article aussi « féminin ». J’étais fortement déçu de cette idée arcaïque dont faisait preuve mon père et tenta de lui expliquer à quel point les hommes aussi doivent savoir cuisiner et qui sait, peut-être qu’il en fera même un métier! Je décida donc de l’offrir moi même et encouragea ma soeur à garder cette belle idée comme cadeau d’anniversaire. Je suis donc aller magasiner afin de voir ce qui pouvait être acheté.
    Lors de ma visite dans un grand magasins pour jouets de Québec, j’ai dû faire les 100 pas pour tenter de trouver l’endroit dans le magasin où se trouvait les articles de cuisine pour enfant. Après trois tour complet du magasin, je demande à une vendeuse de m’aider. Elle m’indique alors la seule section où je n’avait pas mis les pied; la section rose bombon près de l’entrée. Apparemment, j’aurais dû penser chercher dans cette section rose décadente, remplis de poupées, de maisonnettes de Barbies et de boucles frou frou. Je me suis donc dit à moi même que j’étais probablement trop progressiste pour oublier les stéréotypes toujours présents de façon récurrentes dans notre société. Un peu insulté de voir que seule les fillettes étaient visée pour ce type de jouet, je me dirigea vers cette section mal de coeur et tenta de voir si quelque chose pourrait plaire à mon fieul adoré. Parmis les articles, j’observa que la majorité des objets était coloré de couleur rose ou avec des petits coeurs,… et que la plupart des emballage affichait une petite fille. Je retenais mes frustrations montantes et je continua mes recherches. À ma grande surprise, j’ai même vu qu’on vendais un kit de lavage de vaisselle pour petite filles! J’étais hors de moi de voir que cette section n’était que l’addition de stéréotypes auxquels nos petits bout choux étaient encore et toujours confrontés. Je sortis du magasin, avec un mal de coeur grandissant, frustré et déçu à la fois de vivre dans cet univers où les représentations stéréotypées font partie intégrante de la définitions de rôle encore aujourd’hui et qu’ils reproduisent toujours cette division, même chez les activités ludiques réservée à notre chère progéniture…..

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

Post a Comment