Vos préférences sexuelles sentent-elles bon le racisme ?

« Je suis désolé.e mais je ne sors pas avec des Noir.es », « moi j’adore parce que vous avez des trop belles formes (sous-entendu des grosses fesses / des gros seins)», « j’ai jamais essayé avec une noire », « tu es tellement exotique », « panthère », « lionne », « tigresse », sont autant de phrases qui colorent le paysage de ma vie sentimentale et sexuelle.

 

Amusons-nous à déconstruire ensemble le racisme qui se cache derrière ces phrases, et qui  semble échapper à certains.

Pourquoi, me direz-vous, la notion « d’exotisme »,  lorsque l’on cherche à me séduire, me donne envie de distribuer des coups de pioche ? Tout d’abord parce que l’exotisme, id es ce qui évoque les mœurs, les habitants ou les paysages de pays lointains[1], fut une notion apportée durant l’époque coloniale (voire même avant). Ce mot permettait à la fois de s’extasier de la singularité des peuples étrangers, mais il permettait également de justifier l’incivilisation de ces derniers, ainsi que les exactions qui furent menées à leur encontre sous le prétexte d’amener les peuples barbares à la civilisation.

 

L’exotisme peut, par exemple, rappeler Gauguin à Tahiti.  Moi, il me rappelle surtout un vieux croulant qui couchait avec des jeunes filles de 13 ans ; fait que l’Histoire a savamment transformé en « relations passionnées » d’un artiste avant-garde avec les « tentatrices » locales.

 

Je rappelle également que les synonymes accolés à « exotique » sont : « bizarre », « inhabituel », « étrange », « anormal ».

 

La phrase « je n’ai jamais couché avec une noire » est en bonne position dans le hit-parade des pick-up lines qu’on me sert. Devrais-je rappeler que les femmes noires, asiatiques, et de n’importe quelle autre communauté, ne sont pas des expériences sexuelles ? Apparemment, oui ! Le magazine Santeplusmag a publié un charmant article : « 12 expériences sexuelles à essayer au moins une fois dans sa vie ». L’auteur de l’article stipule que coucher avec une personne d’un pays étranger est un must : « Est-ce que vous avez été déjà attiré par un étranger ? Une Asiatique aux cheveux brillants ou un Africain au corps sexy? Foncez, une touche d’exotisme ne vous fera que du bien ! »[2]. Non, je ne suis pas sur Terre pour pimenter la vie sexuelle des mous du gland.

 

Que se cache-t-il derrière les phrases : « No Blacks » (que l’on peut trouver dans les descriptions de profils Tinder/Grindr/Okc…), « Je ne suis pas attiré.e par les Noir.es. », « Je ne sors pas avec des Noir.es » ? En plus de puer violemment du derche, ces phrases laissent sous-entendre qu’il n’existerait qu’un seul type de Noir.es, un « type » étonnamment composé de clichés et de stéréotypes. En utilisant ces phrases pour restreindre votre dating pool, vous niez tout d’abord toute individualité, toute unicité propre à nous, les individus formant la communauté noire. Dans une vidéo intitulée : « Les femmes noires ne sont pas attirantes »[3], Naya la Ringarde, regroupent toutes les justifications qu’on lui a données pour étayer cette théorie. Trois réponses en ressortent : 1) Nous n’avons pas de beaux traits. 2) Nous sommes agressives. 3) Nous n’avons pas la même culture. Trois réponses qui correspondent, à s’y méprendre, aux trois images les plus véhiculées dans les médias pour décrire la femme noire, soit : la Mama, la figure de l’Angry Black Woman et l’éternelle jeune fille des cités. Cette dernière est particulièrement aimée du cinéma français. Elle est toujours agressive, en décrochage scolaire et ne se définit pas comme Française (en l’occurrence), car elle ne se reconnaît pas dans cette culture. Trois réponses qui se calquent sur des images médiatisées à outrance.

 

Quelques exemples : on trouvera la figure de la Mama dans le rôle de Mammy, interprété par Hattie McDaniel, dans Autant en emporte le vent (1939). Eddie Murphy en fera une parfaite caricature dans Big Mama (2000) ainsi que dans Norbit (2007). Certains classiques de Disney la mettent aussi en scène. L’Angry Black Woman, de son côté, apparaît dans la moitié des TV shows Américains comme dans The Real Housewives of Atlanta, ou encore au cinéma (FBI : Fausses blondes infiltrées), ou alors dans un bon paquet de clips musicaux. L’Angry Black Woman présente un cliché dommageable, puisqu’elle décrit les femmes noires comme irascibles, colériques, illogiques et s’emportant sans raison apparente. La jeune fille des cités, celle qui « refuse l’assimilation », et qui habite  dans les blocs HLM,  est présente dans un film comme Bande de filles (2014).

 

« Je ne sors pas avec des noir.es » est une phrase d’une violence incroyable. Elle avise qu’au final, nous ne sommes pas rejetées pour qui nous sommes, mais bien par rapport aux clichés qui nous sont associés.

 

Personne ne vous jettera de pierres parce que vous aimez les femmes aux yeux bleus et aux cheveux blonds. Par contre, il est intéressant de reconnaître que cette « préférence » est façonnée par des images véhiculées par la société et par les médias. En effet, le corps blanc est considéré comme étant le standard de beauté ultime. Son omniprésence et sa surreprésentation au cinéma, dans la littérature et dans la pub, ne sont pas anodines. Il est posé comme étant le plus attrayant, au sommet de l’échelle de la beauté. Plus un corps s’en éloignera, moins il sera légitime. Montrer des femmes noires utiliser des produits de dépigmentation de la peau afin de la rendre plus« claire » n’est pas anodin. Que le budget capillaire des femmes noires se compte en millions d’euros pour rendre leurs cheveux plus lisses n’est pas anodin non plus. Moi la première, je suis passée par la case « défrisage », car à 11 ans, je savais déjà que mes cheveux crépus n’étaient pas socialement acceptés ni acceptables, et qu’ils me marginalisaient. Naya résume bien cette idée:

Je le répète, un goût est un goût ; une préférence est une préférence ; c’est pas grave. Préférer les blondes, les yeux marron, les petits, les barraqués, etc., c’est normal ! Mais les femmes noires ne sont pas UN physique. Elles ne se ressemblent pas toutes. Comme beaucoup de choses, votre préférence pour une ethnie ou une autre est une construction sociale. Alors posez-vous les bonnes questions. Demandez-vous s’il est possible de déconstruire votre apriori ou si vous n’êtes qu’un gros ****** de raciste ?

 

 

Scarlotta Harlott.

 

[1]Définition de l’exotisme selon le Petit Larousse.

[2]Article de Santeplusmag. Mars 2017.

[3]Vidéo YouTube. Les femmes noires ne sont pas attirantes. Chaîne de Naya la Ringarde. 4 juin 2018.

64 Comments

  • Mike
    16 janvier 2019

    Mon dieu… je suis gay et j’adore les hommes blancs cheveux blonds yeux bleus, ils me font craquer et jusqu’à maintenant, aucune personne noire, arabe, … ne m’a plu physiquement. Et tu sais pourquoi? Parce qu’on a tous et toutes des préférences et je n’ai pas honte des miennes et ça ne fait pas de moi un raciste anti-noirs/arabes/…

    Bientôt avec un raisonnement aussi stupide et primaire que le tien, on pourra me qualifier de misogyne m, de sexiste parce que je suis nullement attiré par les femmes. Après tout, il n’y a pas deux femmes pareilles, elles sont toutes uniques et je suis une ordure de préférer les hommes aux femmes.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Scarlotta
    20 janvier 2019

    Force est de constater cher Monsieur, que vous n’avez, soit pas lu l’article, soit décidé de ne pas le comprendre.
    D’abord ce qui est dit dans l’article, et répété à la toute fin de ce même article est que « les préférences », nous en avons tous.
    C’est comme ça.
    Par contre, ce qui est intéressant, est de s’interroger sur le pourquoi de ces préférences. Et je ne parle pas d’orientation sexuelle. Le fait que je sois bi, que j’aime les hommes et les femmes n’a rien à voir avec le fait que mon type de femmes et d’hommes se rapproche dangereusement de Monica Bellucci ou de Jason Momoa.
    Ne mélangez pas orientation sexuelle et préférence sexuelle, parce que pour le coup, cela n’a rien à voir, et PIRE, il n’est pas question de cela dans l’article.
    Vous dites que vous aimez les hommes blonds, etc, soit, tant mieux pour vous, et qu’une personne racisée n’a pas encore réussi à vous faire chavirer, là encore, pas de problèmes. Respirez un grand coup, parce que c’est là que ça se corse.
    On ne va pas vous donner une médaille parce qu’un jour vous décidez de sortir avec une personne racisée. On va pas vous faire une ovation parce que vous tombez amoureux de « l’un des nôtres ». On n’est pas « pas raciste » parce qu’on sort avec une personne noire, ou qu’on a des amis noirs, et j’en passe. (Notez que je ne vous traite nullement de raciste).
    Ce qui est dit, c’est que ces « préférences » ne sont pas le fait d’un libre arbitre. Sur 7 milliards d’êtres humains, il est quand même bizarre que la majorité d’entre nous ait le même type de partenaires en tête : grand, yeux clairs, 6 packs, des seins ronds, les cheveux lisses, la peau claire… et j’en passe. Ces « préférences » ne sont pas des choix inconscients qui sont de notre fait, mais bien le fait d’un conditionnement historique, sociétal, médiatique, qui privilégie, et ne légitimise qu’un seul type de corps, rendant tous les autres inaptes, différents, bizarres, illégitimes.
    Vous avez raison lorsque vous dites qu’il n’y a pas deux femmes pareilles. C’est exactement ce que nous, femmes noires, disons lorsque l’on répète inlassablement que sortir une phrase du type : « je ne sors pas avec des noires » est raciste. Nous ne sommes pas UN physique. Nous ne sommes pas un condensé de clichés et de stéréotypes. Pareil pour les hommes noirs, ou de n’importe quelle autre communauté.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Antihypocrites
      1 janvier 2020

      Il est ou le probleme qu’un blanc veux d’une blanche ou qu’une blanche veux un blanc ou un indien veulent d’une indienne ou inversement…..ou qu’une métise veulent d’un métis ou inversement…. bref .que quelquun veulent d’un ou d’une personne de son ethnie , de sa communauté ? Sa dérange que les aigris qui veulent prendre les femmes ou hommes des autres peuples car ils ou elles n’aiment pas les hommes ou femmes de leurs ethnies.

      Cest sa que vous appelez racisme sexuel ? Les gens qui veulent pas se melanger aux autres et restent en communauté avec les leurs dans leur cultures etc… ?

      Moi je crois que les plus gros racistes
      Ne sont pas ceux qui refusent davoir des rapport sexuels avec une autre ethnie…. mais ceux qui rejettent les femmes ou hommes de leur ethnie…

      exemple le plus courant un homme noir qui rejette sa femme noire comme lui ou issu de son pays d’origine. Parce qu’il veut les femmes des autres ethnies. Et disons le honnetement souvent la raison principale est la couleur de peau… pas le comportement… cest pas les autres qui sont racistes de pas vouloir que tu prennes leurs femmes ou hommes et que eux finissent celibataires a cause de toi…cest toi meme le probleme qui rejette les femmes ou hommes comme toi de ton type.ou de ton pays d’origine.

      Les gens de nos jours ont une mentalité tordue opportuniste et presque satanique le monde futur est inquiétant.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • chris
    12 avril 2019

    hmmm si on dit je préfère les blondes, cela exclut de fait toutes les femmes noires ou asiatiques, aussi differentes soient elles , donc cela revient au même.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Scarlotta Harlott
    12 avril 2019

    Vous avez attendu tout ce temps pour conclure sur ce commentaire ?

    Je ne peux que vous inviter à relire l’article, et à relire l’article, et à relire l’article.
    Ensuite, si le coeur vous en dit, vous pourriez aller faire un tour du côté de chez Naya la Ringarde et regarder ses vidéos, et regarder ses vidéos, et regarder ses vidéos.

    Bonne soirée, cher Chris, et puis bon vent, parce que c’est chiant à la longue de se répéter,et de se répéter et de se répéter quand visiblement vous ne souhaitez pas nous comprendre ni nous entendre.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Simina
    19 juin 2019

    Moi je me demande et je ne suis pas sur si c est écrit dans votre article qui pose un regard interessant sur les préjugé.

    Ce n est pas que je ne suis pas attire par les noirs j ai peur des queue noir est ce que je suis raciste. ? C est specifique .

    Quand je vois une fille blanche et un gars noir mon cerveau dit automatiquement elle aiment les grosses queue . Avoir ce prejuge est ce que ca fait de moi une raciste ?

    Quand je vois un gars blanc avoir une bande de gars noir je me dit il pense qu il a leur mentalite il pense qu il est noir. Cela c est plus cote culturel.

    J ai l impression dans votre article vous accusee que tout les blancs sont raciste . J ai peut etre mal compris mais c est comme cela que je me sens. Alors que pour moi c est quand tu te sens superieur a une autre. Et je ne suis pas comme ca .J aime parler avec des noir j ai des belle discution mais mon corps se redit a l image d avoir des moment intime.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      20 juin 2019

      Si dans tout ce que vous venez de dire vous ne voyez aucun souci, vous acceptez le fait de considérer les hommes noirs, comme fatalement dôtés de « grosses bites », que les femmes blanches sortant avec eux ne voient que leurs « atouts sexuels » et en rien leur personnalité, si vous croyez qu’un blanc n’est ami avec des personnes noires que parce qu’il se prend pour l’un d’eux, une sorte d’assimilation mal placée et non une réelle amitié basée sur le respect et l’affection, vous faîtes partie du problème.
      Non, tous les Blancs ne sont pas racistes, il n’y a aucune généralisation dans l’article. C’est exactement le même problème qu’avec le hashtag « Not All men », vous êtes un vrai cas d’école. Si vous vous sentez attaqué.e.s parce que je dénonce ici le racisme sous jacent des prétendues « préférences sexuelles », c’est sûrement que vous vous sentez visé.e.s. Pour tout ceux qui se disent : « Ah merde, mais c’est vrai, j’ai déjà tenu ce genre de propos », deux choix se posent : 1/je continue parce qu’il n’y a aucun souci au fait de fétichiser les personnes noires, ou à l’inverse, de nier toute individualité et de noyer toute une communauté dans des préjugés datant de l’époque coloniale; ou alors, 2/on se remet en question, on questionne ce cheminement inconscient qui traverse notre esprit, et on se dit, « ce genre de propos je n’accepterai pas qu’on les tienne envers moi, alors pourquoi je m’octroie le droit de les tenir envers toute une communauté ? ».
      Bref.
      Vous aimez parler à des noirs …. Merci pour nous.
      Si là aussi vous ne voyez aucun problème, je ne peux que vous inviter, comme Chris à relire l’article, à aller sur le site Afropunk, à visiter le compte Instagram très instructif et très bien mené de Rachel Cargle et Ericka Hart.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Scarlotta
    20 juin 2019

    Si dans tout ce que vous venez de dire vous ne voyez aucun souci, vous acceptez le fait de considérer les hommes noir, comme fatalement dôtés de « grosses bites », que les femmes blanches sortant avec eux ne voient que leurs « atouts sexuels » et en rien leur personnalité, si vous croyez qu’un blanc n’est ami avec des personnes noires que parce qu’il se prend pour l’un d’eux, une sorte d’assimilation mal placée et non une réelle amitié basée sur le respect et l’affection, vous faîtes partie du problème.
    Non, tous les Blancs ne sont pas racistes, il n’y a aucune généralisation dans l’article. C’est exactement le même problème qu’avec le hashtag « Not All men », vous êtes un vrai cas d’école. Si vous vous sentez attaqué.e.s parce que je dénonce ici le racisme sous jacent des prétendues « préférences sexuelles », c’est sûrement que vous vous sentez visé.e.s. Pour tout ceux qui se disent : « Ah merde, mais c’est vrai, j’ai déjà tenu ce genre de propos », deux choix se posent : 1/je continue parce qu’il n’y a aucun souci au fait de fétichiser les personnes noires, ou à l’inverse, de nier toute individualité et de noyer toute une communauté dans des préjugés datant de l’époque coloniale; ou alors, 2/on se remet en question, on questionne ce cheminement inconscient qui traverse notre esprit, et on se dit, « ce genre de propos je n’accepterai pas qu’on les tienne envers moi, alors pourquoi je m’octroie le droit de les tenir envers toute une communauté ? ».
    Bref.
    Vous aimez parler à des noirs …. Merci pour nous.
    Si là aussi vous ne voyez aucun problème, je ne peux que vous inviter, comme Chris à relire l’article, à aller sur le site Afropunk, à visiter le compte Instagram très instructif et très bien mené de Rachel Cargle et Ericka Hart.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Alexander
    16 septembre 2019

    Je suis assez choqué des commentaires car certain sont d’une naïveté raciste effrayante.
    Là où j’habite à La Reunion on ne se pose’ pas ce genre de questions ; on voit la beaute des personnes Physique ou intellectuelle ou leur laideur mais la question de la couleur pas trop ; après chacun ses preferences et basta.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Yasmine
    5 octobre 2019

    Comme toujours si on préfère les blancs ou blanches ont est raciste, pire si comme moi on est une noire (et pas black…je dis blanc et pas White) qui préfère les blancs et les blanches directement les autres noirs me traîtrent de sale…..a blancs de bounty et j’en passe, par contre cette forme de racisme la l’article n’en parle pas bien sur

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      11 octobre 2019

      Cette forme de spéciale de discrimination s’appelle le colorisme. Je vous invite fortement à écrire un article là dessus, car effectivement cette discrimination, au même titre que les autres, est tout aussi puante.
      Veuillez m’excuser de ne pas avoir la possibilité de parler de tout, et de tâcler tous les sujets dans mes articles. Prenez la plume, vous serez comblée.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Anais
    25 octobre 2019

    N’importe quoi cet article. Du garbage. Cest a jeter a la poubelle, au fin fond des meandres dinternet.

    Je suis une femme blanche ( ce n’est pas un gros mot. C’est ma couleur) et j’ai souvent été attirée par ce qui était différent de moi. Mecs asiatiques, latino, africain.
    Oui, la peau noire, la peau marron, etc, je trouve ça beau. Ça m’attire, me charme.

    Alors arrête un peu ton délire et tes complexes. Tu leurs plait. C’est tout. Ya pas a chercher des choses là ou il ny en a pas. T’es noire, t’es belle, ta peau plait. Ou es le problème? Dans ta tète à mon avis…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      26 octobre 2019

      Mais quel rapport ?
      Et non être une femme blanche n’est pas un gros mot. Très bien pour vous si vous êtes attirée par des hommes « différents » de vous, respirez un grand coup, et continuez votre vie.
      Je ne comprends même pas vos reproches et réactions.
      Mais je vous en prie, dites nous encore à quel point nos revendications sont complètement connes puisque vous vous n’êtes pas comme ceux que nous dénonçons.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Jairo
    28 octobre 2019

    Salut,

    Je te conseille de laisser tomber les commentaires de ce genre de personnes, tu perds ton temps. Les gens n’ont toujours pas compris et n’assumeront jamais que le cinéma, les pubs les ont façonné. Chacun pense qu’il est unique dans ses choix et ne vont pas plus loin du pourquoi du comment ils pensent ainsi. On peut pas expliquer la souffrance et le cheminement a quelqu’un qui ne le vie pas. Il préfère l’ignorer sinon il deviennent acteur de ce bordel. Le monde va bien pour eux.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Anticolonisateurs
    21 décembre 2019

    Il y a une etude qui prouve que toutes les femmes de toutes origines confondus preferent en majorité les hommes blancs..

    Le but de la colonisation maconnique en cours d’achevement total… celui de l’homme blanc qui pour s’enrichir et avoir total control partout et garder le pouvoir….prends les terres puis les femmes des peuples non blancs.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Jailbird
    27 décembre 2019

    J’arrive après la bataille mais pourquoi ne pas y glisser néanmoins mon grain de sel ?

    Caucasien bon teint, j’avoue une nette préférence pour les femmes noires, et s’il faut être plus précis et ne pas généraliser, la grande beauté des ghanéennes, des ivoiriennes, des éthiopiennes et des africaines de l’est est à mon sens assez remarquable. Celà n’enlève en rien à l’attraction que peut déclencher une femme d’une autre origine car l’attraction, par essence et bien que l’on tente de la normer, la cataloguer, la définir, est bien rebelle à toute tentative d’explication. Pour paraphraser Montaigne. « Parce que c’était elle, parce que c’était moi… » Et donc ce débat peu nuancé me semble un tant soi peu stérile en opposant opinions philosophiques et préférences esthétiques.
    Ma compagne est une grande et belle femme d’Afrique de l’est, articulée et cultivée, et si j’ajoute cet élément personnel, c’est pour vous dire qu’après quelques années de vie commune, je ne vois plus que la belle personne qu’elle est, au delà de la couleur de sa peau, et j’ose affirmer que la réciproque est vraie. Et peut-être donc que le métissage est un bon moyen d’atteindre à l’égalité entre femmes et hommes ?

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      28 décembre 2019

      Votre compagne est « articulée et cultivée » …. Voilà, réfléchissez à ces deux petits mots, utilisés par vos soins, avant de venir nous bassiner avec Montaigne, en la jouant BHL des temps modernes.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      29 décembre 2019

      Et ceci dit, le coup du mec « caucasien » qui vient nous expliquer que nos revendications, les discriminations que l’on subit, et les blessures que l’on porte ne sont pas valides parce que, selon lui, sa compagne noire « va bien »… comme on dit chez nous, ça se pose là.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

      • Anticolonisateurs
        6 mai 2020

        De toutes les ethnies sur terre L’homme qui renie le plus ses femmes est l’homme noir sinon la majorité des femmes célibataires en occident ne seraient pas des femmes noires c’est rare que la femme noire renie l’homme noir sur certains sites de rencontres pour 10 femmes noires celibataires vivant en europe on voit une blanche ou autres ethnie et pourtant la femme noire est minoritaire parmis les autres ethnies de femmes en occident

        Dans les relations amoureuses les problemes de lhomme noir ne viennent pas des autres ethnies ce sont des problemes propres a lhomme noir aussi don trop dhommes noirs preferent tout autres ethnies de femmes sauf leur semblable femme noire beaucoup dhommes noirs aiment traiter les blancs dhypocrites mais beaucoup dhommes noirs sont hypocrites aussi surtout quand il sagit du choix des femmes a tout vouloir sauf leur femme noire semblable a eux

        [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Yak
    1 janvier 2020

    Pour le racisme, sort de ton rêve de bizounours des beaux quartiers et va voir comment un blanc avec une black est généralement reçu dans la famille de ladite black. Et je te parle même pas des familles arabes. Bref, je te le dis carrément: je trouve les black moches. et je serais jamais allé au delà du plan cul avec. Je suis peut être raciste… mais je t’emmerde avec ta morale à 2 balles.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      3 janvier 2020

      C’est ce qui s’appelle « aimer se vautrer dans sa m**** ». « Allé au delà du plan cul avec »… Je suis toujours estomaquée de voir que certaines personnes pensent sérieusement que les femmes noires, juste pour être « considérées » s’abaisseraient à coucher elles… A mon humble avis, tu n’es jamais allé où que ce soit avec ces dernières.
      « Bisounours » (ça s’écrit comme ça), « des beux quartiers », j’imagine qu’une pensée claire et énoncée de manière compréhensible, avec des arguments plus développés qu’un simple « je trouve les blacks moches », est tout de suite associée avec un QI supérieur à celui du bulot, donc fatalement, nous devons résider dans des espaces à haute teneur bourgeoise.
      En tant que prolo je suis ravie de pouvoir fièrement annoncée que le QI de mouette n’est pas réservé aux laborieux, on les trouve chez des gens qui osent usurper le nom d’un animal noble.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • moderator
    10 janvier 2020

    Merci Scarlotta pour le débat.
    a tous et toute : avant de sauter aux conclusions prenez le temps de vous renseigner par vous meme pour  » savoir et comprendre » avant de juger.
    Ceux qui pensent que l’article se trompre, ramennez nous des articles, des documents, des interview qui viennent soutenir votre avis. Cela aura pour benefice de contribuer a la reflexion de tous. Evitez de tomber dans le piege trop facile: Moi j’ai raison parceque j’ai raison ou toi tu as tord parceque tu as tord. Nous pouvons avoir tous tors nous pouvons avoir tous raison. Verifions nos sources avant de declarer que nous avons la verité.
    Bonne année a tous.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Jeng
    25 janvier 2020

    L’inverse existe aussi, des hommes (blancs) qui veulent uniquement des femmes noires. J’en ai 3 autour de moi. Les motifs derrières sont explicités ainsi : elles sont moins prise de tête et les histoires moins névrotiques (je cite) que les blanches. Une posture raciste mais vis à vis de qui. Les blanches? Les noires?

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      27 février 2020

      Ce que nous n’entendons pas dans votre discours est la place de ses « femmes noires ». À ce que vous en dites, du moins vos amis , elle sont un type : « moins chieuse », « moins complexes, en gros des bonnes pattes qui vont pas trop challenger vos potes … je trouve cela profondément déprimant.
      Pour la enieme fois le racisme anti-blanc n’existe pas. Mais je trouve leur position fondamentalement méprisante pour l’ensemble des femmes, si cela ne vous choque que parce que vous êtes caucasienne, et non parce que créer une différenciation entre Les femmes, basée simplement sur des préjugés quant à leur comportement supposé est de la dsicrimination simple, il y a un souci.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Sam
    18 février 2020

    Juste pour te dire, en tout bien tout honneur, je ne me suis jamais considéré comme raciste, je suis le premier à défendre les injustices et les inégalités . Cela n’empêche que depuis ma tendre enfance, je n’ai jamais été attiré par des femmes noires. Pourtant je ne suis moi-même pas blanc je suis bronzé mais voilà, il faut aussi comprendre que les goûts sont les goûts, et quand certaines personnes disent qu’ils ne sont pas attiré par des africains il faut pas tout de suite crier au racisme.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      26 février 2020

      C’est bien de ne pas vous considérer comme raciste, est-ce que cela veut pour autant dire que certains de vos comportements n’en sont pas imprégnés ? Il y a un monde entre « ne pas se considérer raciste » et perpétuer des comportements bases sur la discrimination raciale dans s’en rendre compte.
      Pour la enieme fois, relisez l’article. Des « préférences » nous en avons tous, sagement et savamment apprises.
      Vous n’êtes pas attiré par les femmes noires , buen, sachez que les femmes noires ne sont pas un amas compact et indéfini, ce sont des individus.
      Cette question des préférences ne se focus pas seulement sur la couleur de peau, ces discours fondés sur le « je ne suis pas attiré.e », on les retrouve partout : « je ne suis pas attiré.e par Les gros.se.s , par les personnes trans, etc.. », bref, tout ce qui n’est pas socialement et médiatiquement considéré comme « socialement acceptable »
      Mais bon , puisque vous êtes « bronzé » j’imagine que vous connaissez sur les doigts, les problèmes de discrimination, de fetichisation et autres ….

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Lecter
    26 février 2020

    Certes lesedia ont leur rôle dans cette discriminationais la donne à changé et le mariage interratiale est partout affiché mais la vérité C est que c’est les noirs qui n’aiment pas les femme noirs et courent après les femme blanche pourquoi !????

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Anticolonisateurs
    16 mars 2020

    Les hommes ou femmes qui fuient leurs semblables de sexe opposé sont racistes envers eux meme leur visage leur couleur

    Et quand on est raciste envers soi meme comment ne pas l’etre envers autrui qui nous ressemble

    Si le raciste est celui qui considere son ethnie supérieure a celle des autres il existe une autre forme de racisme…le raciste qui naime pas ses semblables celui ou celle qui deteste ses semblables surtout ceux de sexe opposé, il ou elle n’aime pas voir ses semblables et refuse de copuler et surtout d’etre en couple avecson semblable de sexe opposé par degout de ce qui lui ou elle est.

    Par exemple un homme noir qui naime pas les femmes noires

    Une femme blanche qui n’aime pas les hommes blancs

    Une femme métisse qui n’aime pas les hommes métis

    Une femme asiatique qui naime pas les hommes asiatiques

    Cest tres fréquent en france de renier ses semblables pour preferer dautres ethnies

    Cest la laïcité f.m anti christianisme qui veut sa dans ce pays vénerant satan parfois sans meme s’en rendre compte

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Anticolonisateurs
    16 mars 2020

    Apres un homme ou une femme qui se met en couple avec une autre ethnie parce que il ou elle est rejeté par ses semblables de sexe opposé sa n’a rien a voir avec du hate self , rien a voir avec du rejet de soi meme,ou racisme envers soi meme, cest seulement de la survie, car rares sont les gens qui s’accomodent d’etre seuls en étant heureux de leur célibat…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Patsolaar
    24 avril 2020

    Je comprends qu’un blanc (l’emploi de la forme masculine est a des fins de simplification) ait du mal a comprendre le problème qu’est le racisme sexuel. Il ne le vit pas au quotidien ou pire, il ne l’a jamais vécu.

    Je parcoure les sites de rencontres et je vois régulièrement la mention qui exclut les noirs (et souvent les autres races). Jamais les blancs. Pour dire vrai j’en ai déjà vu deux fois tout au plus sur les milliers d’annonces que j’ai parcouru.
    Je suis désolé le racisme sexuel a une dimension intime qui fait qu’il faut le vivre dans sa chair, être personellement et régulièrement visé par ses coups pour le comprendre. Sinon ayez au moins la décence de chercher a comprendre (lire et relire comme dit l’auteure de l’article)

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Patsolaar
    24 avril 2020

    @Sam
    Le « bronzé » qui n’est pas attiré par les filles noires.
    Vous pensez être seul dans votre cas?
    Beaucoup (trop?) d’hommes noirs « préfèrent » comme vous les femmes blanches. Dans mon seul entourage j’en compte plusieurs.

    D’un point de vue purement statistique, ce n’est pas normal qu’il y’ai un biais aussi favorable aux blanc.hes. Des noir.es qui préfèrent les blanc.hes, ça devrait exister de façon marginale. Mais ce n’est pas le cas. Alors comment expliquer cette sur-representation?
    L’auteure de l’article avance une théorie intéressante pour expliquer ce biais : les préférences sexuelles sont le résultat d’un conditionnement médiatique, culturel, educationnel. Le même qui favorise les idéaux de beauté représentées par les instababes. Je trouve la théorie intéressante.

    Ce qui te semble être une simple préférence est peut être une machination collective, consciente ou non qui te conditionne a avoir ces préférences. Une chose est certaine, cela a des conséquences terribles sur toute une communauté. Si être en couple ou avoir une vie intime est un bien social ( j’ai dit un bien, pas un droit), la communauté noire est désavantagée. Avec toutes les conséquences que ça implique sur l’estime de soit, sur la réussite sociale (Oui les couples sont encore en moyenne plus prospères que les célibataires). Et cela s’ajoute a toutes les autres discriminations plus économiques.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Gaëtan
    18 mai 2020

    Je métisse (j’le précise vu que toi tu te réduis à ta couleur de peau) et ton article est d’un puant. Ouin ouin ouin, on m’aime pas, ouin ouin ouin. Y’a pire que les féministes, y’a les afro-féministe, toujours à beugler pour rien et le racisme anti-blanc existe. C’est toi la vielle raciste, on sent bien ta haine des blancs.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      18 mai 2020

      Alalala… La pllule a du mal à passer à ce que je vois. C’est très bien d’arriver à voir que ta couleur de peau est métisse, bravo. Je me permets toutefois de relever une phrase dans ce joli commentaire : « tu te réduis à ta couleur de peau ». Je sais que lire peut être difficile pour certains, et avoir un raisonnement autre que borderline insultant est une grande nouveauté, mais comme à la plupart des autres « durs de la feuille » : relis l’article. Si tu comptes rajouter ton grain de sel en te faisant le porte drapeau des « blancs opprimés », si tu ouvres les yeux et connectes deux neurones, tu verras que cet article dis le contraire de ce dont tu m’accuses.
      En ce qui concerne le racisme anti-blanc, je suis désolée de péter ta bubble, mais non il n’existe pas. Jamais dans l’histoire du monde, les Blancs n’ont été opprimés pour leur couleur de peau, et encore aujourd’hui on ne leur refuse pas de postes, de logements, d’accès aux soins, à cause de cette dernière. En tant que métis ça devrait faire tilt.
      Relever le racisme systémique de notre société ce n’est pas être hargneux envers les Blancs. C’est mettre en lumière une société raciste et discriminatoire qui n’a que peu de chances de changer et de devenir égalitaire si on continue à se mettre des oeillères.
      Bon courage.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Joe
    31 mai 2020

    Putain c’est l’article le plus debile que j’ai jamais lut de ma vie. Et le commentaires de l’auteure je n’en parle même pas ….

    Si une personne blanche n’est pas attiré par une personne noire c’est necessairement à cause des préjugés ?? Non ca peut etre à cause de l’attirance POINT. Je ne ressent pas de désir pour les filles noires, simplement parce que ce n’est pas mon type, ca ne m’attire pas, ne mexite pas, ne m’allume pas, that’s it.

    Le racisme anti-blanc nexiste pas ? Mais de quoi tu parles, les peuples slaves ont été esclavagisés par les orientaux pendant presque mille ans et le nom esclave lui même viens du mot « slave ». Révise ton « histoire du monde »

    Ha bon un blanc qui vie dans un pays noir ne ressentira aucun racisme ? Mais c stupide et faux. Comme si le racisme serait un défaut réservé exclusivement aux blancs, qui sont différents des autres … Mais ça c’est du pure racisme. C’est quoi ce préjugé ridicule. Et sinon un indien peux il être raciste d’un chinois ? Un arabre raciste d’un noir ? Un japonais d’un pakistanais ? Mais non personne n’aime pas les européens, c’est impossible. Personne ne peux ne pas aimer un blanc parce qu’il est blanc ? Mais c’est tellement hallucinant de bêtise comme raisonnement, ça n’a aucun sens !

    C’est bien de vouloir lutter contre le racisme, mais c pas la peine d’écrire n’importe quoi …. Ça doit allimenter les racistes de lire des truck pareil … En fait c’est contre productif et ça leur donne de la matière

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      1 juin 2020

      Halalala…
      Que dire devant cet étalage de pseudo histoire, d’arguments creux et encore une fois, de lecture qui doit s’arrêter au titre ?
      Bien, reprenons.
      Le racisme anti-blanc n’existe pas. Le racisme anti-blanc n’existe pas. Le racisme anti-blanc n’existe pas.
      Vous remarquerez que cette phrase a été écrite trois fois de manière à ce qu’elle s’imprègne dans votre esprit. Je ne sais pas si ça marche, on revient de loin, mais on va quand même essayer.
      Pourquoi le racisme anti-blanc n’existe pas vous écriez vous derrière votre ordinateur ? Eh bien c’est très simple. Le racisme, au delà d’être une simple histoire de « je n’aime pas sa couleur donc je lui chie à la raie », s’étend également au niveau économique, politique, et sanitaire. Le racisme, c’est créer un système entier qui assurera la domination d’une race sur une autre. Et cher.e, ami.e, jamais dans l’histoire du monde, il n’y a eu un système où les blancs ont été discriminés de manière systémique à cause de leur couleur de peau.
      Que la xénophobie existe, je suis d’accord. Qu’un blanc puisse se faire insulter, je suis d’accord. Mais excusez nous de refuser d’appeler « racisme » cette altercation, car pour toutes personnes de la communauté noire, elle est quotidienne, et bien au delà du simple cadre social.
      Ensuite : « personne n’aime les européens » … Ah bon ? Où est-ce écrit dans l’article ?
      Ce qui est surtout surprenant dans la plupart de ces commentaires, et j’inclus le vôtre, c’est qu’on entend surtout un ego blessé parler. Jamais vous ne semblez vouloir vous intéresser au pourquoi d’un tel mal-être, au pourquoi d’un racisme systémique. Non, tout est toujours ramené à votre ressenti de personne blessée dans son ego…
      Oui vous avez raison, « ça alimente les racistes un truc pareil », parce que généralement ils taisent les expériences vécues par les Noir.es, les policent, et ramènent le tout à leur pomme.
      Ca donne de la matière à ceux qui ne veulent pas lire, ou apprendre, ou écouter, mais ça donne aussi de la matière à ceux qui luttent activement contre le racisme, et qui veulent être de vrais alliés.e.s
      Pas des indignés de circonstance.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • papanoel
    4 juin 2020

    vous etes complètement tarés, perso j’aime pas les noires car chez 90% que jai rencontré 1 de vos 3 « clichés » se vérifie…donc faite pas chier les gens avec leur préférences, chacun ses gouts

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      6 juin 2020

      On avait besoin de ce commentaire constructif. Dieu soit loué, l’expert en « femmes noires » est arrivé, et est venu nous aider à comprendre nos erreur, nous autres tarées.
      Alalala.
      Vous vous sentez mieux ? Vous vous sentez régénéré après ce petit étron laissé ici pour notre plus grand bonheur ? Allez, bon courage.
      PS : Je ne pense pas que beaucoup de femmes noires vous aient accordé la moindre importance cher monsieur, je ferai donc de même.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Pilou
    5 juin 2020

    Quel ramassis de connerie cet article, ça tombe bien j’avais besoin de PQ, c’est là hélas la seule utilité que je peux en avoir

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      6 juin 2020

      Je ferai de même avec vos commentaires, ô combien intéressants et vos egos blessés (visiblement beaucoup de truamatismes…), mais j’ai peur des érythèmes fessiers.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • asterix
    6 juin 2020

    Pr se detester a ce point et vouloir mélanger les gens contre leur gré il doit vraiment y avoir qqc qui ne tourne pas rond chez l’auteure !

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      7 juin 2020

      Non je vous rassure cher monsieur, tout va bien chez moi. Vous aussi, apparemment avez quelques menus problèmes niveau lecture. La haine que l’on peut ressentir envers notre propre couleur de peau n’est pas innée, elle est apprise. Une fois que l’on réussit (pas toujours évident) à comprendre les sources de cette « haine » , ce mal être, une fois que l’on en comprend les sources, les choses deviennent plus simples (tout est relatif).
      L’on comprend que la haine ne vient pas de nous, mais d’une société qui nous déteste, littéralement.
      Quant à votre commentaire : « mélanger les gens contre leur gré » : bon sang de bois, je sais que ça a l’air dur, mais apprenez à lire. Je crois en vous, vous pouvez y arriver.
      Et si vous décidez un jour d’écouter ce que les Noir.e.s ont à dire, et bien commencez par entendre que la haine se trouve dans votre camp… Si d’aventure…

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Alice
    24 juin 2020

    « Racisme : Discrimination, hostilité violente envers un groupe humain. »
    Doit-on en conclure que les groupes ethniques à la peau blanche ne sont pas humains ? Des animaux, peut-être ?
    Ne vous en déplaise, le racisme à l’encontre des blancs existe. Il suffit de vous lire pour constater la haine profonde qui vous habite.
    Ne parlez pas de racisme « systémique »… Ce n’est qu’un concept fourre-tout qui englobe des mécaniques sociales très différentes les unes des autres (dont du racisme, je vous l’accorde) et à l’évidence bien trop complexes pour se réunir sous un même terme réducteur. C’est évident que ce que vous appelez « racisme systémique » ne peut exister en France à l’encontre des personnes caucasienne, ces dernières étant majoritaires. Quelle surprise… L’erreur de raisonnement, cependant, est de considérer ces deux phénomènes indissociables et de bêtement conclure que l’hostilité envers les personnes à la peau blanche ne serait qu’une illusion. Un argument fallacieux comme celui-ci, n’est rien de plus que la porte ouverte à toutes sortes de dérives. Aussi, je suppose qu’une réponse de votre part ne ferait qu’étayer mon propos…
    Pour autant, je ne doute pas de votre bonne foi (du moins, je l’espère ?), seulement, je remarque souvent que les adhérents à une idéologie sociale se conditionnent à un certain modèle de pensée sans jamais remettre en cause le bien-fondé des démarches permettant l’expression de leurs idées, ce qui débouche fatalement sur un vide argumentaire et des réactions davantage émotionnelles que rationnelles, et ce, indépendamment de la noblesse des idées véhiculées. C’est navrant…

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      25 juin 2020

      Mon dieu….
      Vous m’excuserez de répondre à votre commentaire chère madame, je prends le risque de vous donner encore plus de munitions quant à vos épanchements philosophiques futurs.
      Ce que j’apprécie par dessus tout dans ce commentaire, est ce don de psychanalyse que vous partagez avec beaucoup de vos confrères, dont vous trouverez les perles ci-dessus.
      Cela est bien connu, être noire, refuser d’être considérée comme un accessoire, une expérience, un cliché au mieux, vient d’une profonde haine de ce qui s’approche de près ou de loin à du blanc. Fatalement, dénoncer un racisme insidieux, presque anecdotique pour certains (pardonnez moi si je vous inclus dans ce « certains ») est la preuve par A + B, que ma haine des Blancs est réelle.
      Je pense que même avec les meilleures intentions du monde, je n’arriverai pas à vous convaincre que le postulat est idiot, parce que vous avez décidé que ma « vindicte » (tel que vous vous représentez cet article) n’est que le résultat d’un mépris à l’encontre des gens qui vous ressemblent.
      Toutefois, il me paraît nécessaire de réaffirmer encore une fois, peut-être serez vous tentée de sortir de votre zone de confort et essaierez vous de comprendre ce qu’est le racisme systémique (au lieu de l’affubler du sobriquet de terme fourre-tout), que le racisme « anti-blanc » n’est qu’une fadaise. Une illusion, un bon moyen que la « majorité » (votre terme) a trouvé pour éviter de regarder de trop près au racisme dont elle sait faire preuve (même si elle ne s’en rend pas compte ou ne pense pas à mal).
      Vous seriez surprise chère madame de savoir que les Noir.e.s peuvent faire preuve de racisme aussi. Mais pas contre vous, non (ça ce n’est pas possible, la définition que vous donnez du racisme est une définition bien clean et nette, et estampillée par ceux qui l’ont inventé, excusez nous de la trouver caduque). A leur propre encontre. Oui, on peut être noir.e.s. et être raciste envers des gens de sa propre communauté (racisme intériorisé).
      Vous confondez injure raciale et racisme : l’une est une insulte, l’autre est une discrimination qui s’étend au delà de la simple insulte.
      Si vous remarquez que les adhérents à une certaine idéologie ont des réactions davantage émotionnelles que rationnelles, permettez moi de vous retourner le compliment.
      Je mets à votre disposition des comptes Instagram, des documentaires, ainsi que des livres qui pourront peut-être vous éclairer, si tant est que vous soyez intéressée par la lutte anti-raciste : @Rachel Cargle, @ierickahart, les vidéos de Naya la Ringarde, « Ne reste pas à ta place » de Rokhaya Diallo, « Trop noire pour être française » documentaire Arte.
      PS : le racisme systémique se porte bien en France.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Scarlotta
    24 juin 2020

    Mon dieu….
    Vous m’excuserez de répondre à votre commentaire chère madame, je prends le risque de vous donner encore plus de munitions quant à vos épanchements philosophiques futurs.
    Ce que j’apprécie par dessus tout dans ce commentaire, est ce don de psychanalyse que vous partagez avec beaucoup de vos confrères, dont vous trouverez les perles ci-dessus.
    Cela est bien connu, être noire, refuser d’être considérée comme un accessoire, une expérience, un cliché au mieux, vient d’une profonde haine de ce qui s’approche de près ou de loin à du blanc. Fatalement, dénoncer un racisme insidieux, presque anecdotique pour certains (pardonnez moi si je vous inclus dans ce « certains ») est la preuve par A + B, que ma haine des Blancs est réelle.
    Je pense que même avec les meilleures intentions du monde, je n’arriverai pas à vous convaincre que le postulat est idiot, parce que vous avez décidé que ma « vindicte » (tel que vous vous représentez cet article) n’est que le résultat d’un mépris à l’encontre des gens qui vous ressemblent.
    Toutefois, il me paraît nécessaire de réaffirmer encore une fois, peut-être serez vous tentée de sortir de votre zone de confort et essaierez vous de comprendre ce qu’est le racisme systémique (au lieu de l’affubler du sobriquet de terme fourre-tout), que le racisme « anti-blanc » n’est qu’une fadaise. Une illusion, un bon moyen que la « majorité » (votre terme) a trouvé pour éviter de regarder de trop près au racisme dont elle sait faire preuve (même si elle ne s’en rend pas compte ou ne pense pas à mal).
    Vous seriez surprise chère madame de savoir que les Noir.e.s peuvent faire preuve de racisme aussi. Mais pas contre vous, non (ça ce n’est pas possible, la définition que vous donnez du racisme est une définition bien clean et nette, et estampillée par ceux qui l’ont inventé, excusez nous de la trouver caduque). A leur propre encontre. Oui, on peut être noir.e.s. et être raciste envers des gens de sa propre communauté (racisme intériorisé).
    Vous confondez injure raciale et racisme : l’une est une insulte, l’autre est une discrimination qui s’étend au delà de la simple insulte.
    Si vous remarquez que les adhérents à une certaine idéologie ont des réactions davantage émotionnelles que rationnelles, permettez moi de vous retourner le compliment.
    Je mets à votre disposition des comptes Instagram, des documentaires, ainsi que des livres qui pourront peut-être vous éclairer, si tant est que vous soyez intéressée par la lutte anti-raciste : @Rachel Cargle, @ierickahart, les vidéos de Naya la Ringarde, « Ne reste pas à ta place » de Rokhaya Diallo, « Trop noire pour être française » documentaire Arte.
    PS : le racisme systémique se porte bien en France.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Vince75
    24 juin 2020

    L’article n’est pas inintéressant. Ce qui est dur, c’est de voir l’aspect borné de Scarlotta, qui ne lâche rien, juste par principe. On n’est pas dans la discussion. Quoique quelqu’un dise, la réponse sera en gros : « J’ai raison, relisez ce que j’ai écrit » Au final, on dirait que seule son expérience compte. « Vous avez vécu autre chose ? Vous ne pensez pas comme moi ? Relisez mon article. Vous aurez raison quand vous penserez comme moi… »
    Dommage. Il ne peut pas y avoir de débat.

    Pourtant voilà mon avis :
    « J’aime les noires car vous avez de belles formes » « Vous êtes exotiques », ou ce genre de conneries : oui, le mec qui sort ça et surtout qui le pense a de sacré problèmes de racisme refoulé. Quant au « no black », ce n’est même plus refoulé. Je suis bien d’accord à 100%. Et j’en passe.

    Je suis un homme, et je suis féministe. Je déteste la misandrie en revanche. Je ne me considère pas comme raciste, mais j’ai l’impression qu’on n’en a pas la même définition en revanche.
    Oui, les femmes subissent plein d’inégalités. Oui, les noirs (et d’autres minorités aussi) Mais pourquoi appliquer par principe ce type de raisonnement à tout le monde ? Aux gens normaux qui peuvent aussi être attirés par des personnes d’autres origines qu’eux ?

    « un goût est un goût ; une préférence est une préférence ; c’est pas grave. Préférer les blondes, les yeux marron, les petits, les barraqués, etc., c’est normal ! Mais les femmes noires ne sont pas UN physique »
    Exact. Ce n’est pas un physique. Mais blond non plus à ce moment là. On peut être blond et gros. Blond et petit. Blond avec des yeux marrons. Ou grand et noir. Ou gros et noir. Mais ça rentre dans le panel de choix. On peut préférer les cheveux de différentes couleurs. Donc pourquoi pas la peau.

    Ce n’est pas pour ça qu’on y attache tout un tas de clichés sociétaux, ou tout du moins qu’on ne peut pas passer outre (puisque vous êtes visiblement persuadée qu’ils existent en profondeur). Je ne pense pas que toutes les blondes sont identiques. Ni toutes les asiatiques. Ni toutes les noires. Mais que certains préfèrent une peau foncée, ou des yeux bridés… and so what ?

    Il existe des fétichistes au racisme sous-jacent, c’est une certitude. Mais condamner tout le monde à cause de quelques tordus…

    Bref. Je sais, j’ai forcément tort, je n’ai pas bien lu l’article… La grande prêtresse Scarletta a raison de toute façon… C’est son article, elle y tient… nice talk.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      25 juin 2020

      Au moins cher ami, avant de flatter mon côté « borné » veillez à épeler mon sobriquet correctement.

      Je vous retourne de nouveau le compliment (j’ai l’impression que je passe ma vie à être polie). « Je ne suis pas d’accord avec vous, du coup j’impose mon avis » mais vous êtes nombreux à me rappeler que vous n’êtes pas d’accord avec ce que j’écris, mon avis vient d’une haine profonde, d’un égarement, et j’en passe, et vous me démontrez par A + B que vous avez raison et que j’ai tort. Vous ne semblez pas véritablement vouloir comprendre les enjeux qui sont ici soulevés, juste satisfaire un ego piqué au vif ?

      Si, par bonheur (ou pas), vous vous risquiez à jeter un oeil aux commentaires précédents, vous verriez que le fait de cataloguer la femme noire dans un stéréotype, dans une idéologie qui est profondément raciste de part son histoire (même si d’aucun ne pensent pas forcément à mal en employant ces phrases) , est aussi un discours que l’on retrouve dans les affirmations type : « je n’aime pas les gros », « jamais je ne sortirai avec une femme trans / homme trans », une asiatique et j’en passe.
      Ces discours trouvent leurs origines, là aussi dans une idéologie : grossophobe, transphobe, sexiste.
      Un discours bien rodé qui vient d’une société qui éduque de manière à rejeter tout ce qui sort de la norme « hétéro, cis, valide, mince, non neuroatypique ».

      Lorsque vous dites : « condamner tout le monde à cause de quelques tordus » vous me faîtes penser à ces « féministes » qui aiment à rabâcher : Notallmen partout, ou autre.
      Les expériences vécues et retranscrites ici ne sont pas le lot de Gégé du bar PMU, mais de gens, comme vous, et moi. Ce ne sont pas des micro-agressions (voire agressions) anodines, ou anecdotiques, elles sont répétées et quotidiennes, non par des tordus (il est bien trop simple de minimiser les vécus en invoquant le fameux salaud type), rassurez-vous, mais des gens tout ce qu’il y a de plus lambda..

      Je vous laisse ici, cher Vince 75, comme à vos confrères je vous laisse une liste de comptes insta, de livres et documentaires que vous pourriez consulter pour vous éduquer sur le sujet avant de crier à l’amalgame.
      @Rachel Cargle, @ierickahart, les vidéos de Naya la Ringarde, « Ne reste pas à ta place » de Rokhaya Diallo, « Trop noire pour être française » documentaire Arte.
      Bonne route et juste parce que je sais que ça va vous plaire : je vous invite à relire l’article.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Scarlotta
    25 juin 2020

    Au moins cher ami, avant de flatter mon côté « borné » veillez à épeler mon sobriquet correctement.

    Je vous retourne de nouveau le compliment (j’ai l’impression que je passe ma vie à être polie). « Je ne suis pas d’accord avec vous, du coup j’impose mon avis » mais vous êtes nombreux à me rappeler que vous n’êtes pas d’accord avec ce que j’écris, mon avis vient d’une haine profonde, d’un égarement, et j’en passe, et vous me démontrez par A + B que vous avez raison et que j’ai tort. Vous ne semblez pas véritablement vouloir comprendre les enjeux qui sont ici soulevés, juste satisfaire un ego piqué au vif ?

    Si, par bonheur (ou pas), vous vous risquiez à jeter un oeil aux commentaires précédents, vous verriez que le fait de cataloguer la femme noire dans un stéréotype, dans une idéologie qui est profondément raciste de part son histoire (même si d’aucun ne pensent pas forcément à mal en employant ces phrases) , est aussi un discours que l’on retrouve dans les affirmations type : « je n’aime pas les gros », « jamais je ne sortirai avec une femme trans / homme trans », une asiatique et j’en passe.
    Ces discours trouvent leurs origines, là aussi dans une idéologie : grossophobe, transphobe, sexiste.
    Un discours bien rodé qui vient d’une société qui éduque de manière à rejeter tout ce qui sort de la norme « hétéro, cis, valide, mince, non neuroatypique ».

    Lorsque vous dites : « condamner tout le monde à cause de quelques tordus » vous me faîtes penser à ces « féministes » qui aiment à rabâcher : Notallmen partout, ou autre.
    Les expériences vécues et retranscrites ici ne sont pas le lot de Gégé du bar PMU, mais de gens, comme vous, et moi. Ce ne sont pas des micro-agressions (voire agressions) anodines, ou anecdotiques, elles sont répétées et quotidiennes, non par des tordus (il est bien trop simple de minimiser les vécus en invoquant le fameux salaud type), rassurez-vous, mais des gens tout ce qu’il y a de plus lambda..

    Je vous laisse ici, cher Vince 75, comme à vos confrères je vous laisse une liste de comptes insta, de livres et documentaires que vous pourriez consulter pour vous éduquer sur le sujet avant de crier à l’amalgame.
    @Rachel Cargle, @ierickahart, les vidéos de Naya la Ringarde, « Ne reste pas à ta place » de Rokhaya Diallo, « Trop noire pour être française » documentaire Arte.
    Bonne route et juste parce que je sais que ça va vous plaire : je vous invite à relire l’article.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Vince75
    25 juin 2020

    Haha ! Réponse attendue 🙂
    En ce qui me concerne je ne cherche rien à minimiser. Le monde est rempli de mysogines et de racistes puants. C’est un fait. Ce sont les généralisations qui sont insupportables.
    Une personne qui n’envisage pas de sortir avec quelqu’un d’une autre « ethnie » est raciste, car il rejette celui ou celle qui lui semble différent (e). Mais celui ou celle qui cherche la compagnie de quelqu’un de « différent » l’est aussi, puisqu’il enlève toute individualité à l’autre.
    À ce rhythme on est tous condamnés d’avance !!! On tourne en rond. Et j »ai l’impression que c’est comme ça que raisonnent certaines personnes… psy et lâcher prise semblent être leur seul salut…

    On peut très bien être attiré par quelqu’un d’une autre origine sans faire de fixette sur ce point précis, préférer un critère physique sans y attacher irrémédiablement le lourd poids de cette société malade. Libre à vous de croire le contraire.

    Merci pour tous ces liens et ces nombreux articles que vous brandissez comme la bible, comme une référence absolue. La Terre entière aura beau croire une même chose, j’ai appris il y a bien longtemps que le nombre ne donnait pas raison. Je sais observer et raisonner par moi-même. Et jedéteste les croyances. Croire, c’est ne plus remettre en question.

    Je pense que pour être heureuse dans ce monde malade, misogyne et raciste que vous décrivez, vous devriez apprendre à lâcher prise et choisir vos combats.

    Mettre tout le monde dans le même sac ne sert à rien sinon à cristalliser des haines.
    Je déteste les gens misogyne. Je déteste les racistes. Mais je déteste aussi votre vision du monde. (Rien de personnel)

    Ma femme est noire, je suis blanc et j’ai une merveilleuse petite fille. Et heureusement qu’on sait ne pas s’occuper du regard des autres et de leur façon de penser malade. Chacun est libre d’interpréter notre famille, ça n’a pas d’importance. On s’aime pour ce qu’on est, et pas pour les représentations biaisées que certains feront de nous.

    J’imagine que l’un comme l’autre, inconsciemment, nous trompons et ne sommes pas ensemble depuis 20 ans pour les bonnes raisons ? Évidemment, vous savez mieux que nous ce que l’on pense profondément. Vos livres vous l’ont dit. Notre expérience de vie ne compte pas, puisqu’elle ne va pas dans votre sens de penser. Je vais relire l’article, bien sûr… Hahaha !

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      25 juin 2020

      Heureusement que vous êtes là pour nous expliquer la vie.

      Hosanna.

      Je suis ravie, contente pour vous que votre fille soit métisse, que votre femme soit noire.

      Je vois que vous essayez encore de cristalliser le problème autour d’une question de « simples préférences, et chill man, toi aussi tu préfères un type », en plus de brandir que vous ne voyez pas la couleur, que vous avez été attirée par votre compagne pour d’autres raisons (encore heureux).

      Ce qui est, dit, et que je répète (fiou), c’est simple. Très simple en fait. Le concept de « préférences sexuelles » , de « préférences » tout court, est un concept créé de toutes pièces, qui fait l’apologie d’un seul type de corps, et de couleur de peau.

      Vous n’y avez peut-être jamais pensé, parce que vous êtes blancs, mais je peux vous assurer que pour quelqu’un qui est noir.e.s, la problématique est là.

      Cette problématique ne se restreint pas seulement à la couleur de peau, puisque l’apologie d’un seul « type » socialement acceptable, estampille « validé par la société », de partenaire sexuelle (ou de partenaire), touche également à l’orientation sexuelle, au genre, à la validité et au poids.

      Que vous ayez préféré votre compagne, parmi tant d’autres, parce qu’elle aime Dostoïevsky au lieu de Levy, c’est très bien. Mais le système de « préférences » quand excluant une communauté toute entière, (ou incluant seulement une communauté), simplement sur le fait d’une « non-appréciation » (pour ne pas dire autre chose) de traits que ladite communauté posséderait, je m’excuse de bouleverser votre monde , mais cela est profondément raciste, grossophobe, sexiste, transphobe, homophobe …

      Les liens qui sont proposés, et qui sont loin d’être une Bible (je suis désolée je ne suis pas fan), sont un début pour comprendre le racisme systémique, et notamment le racisme sous-jacent des prétendues « préférences ».

      Le fait d’être marié à une femme noire, d’avoir une petite fille métisse, (en vous souhaitant sincèrement tout le bonheur du monde) ne donne pas de passe-droits. Même être noir.e.s ne donne pas de passe-droits.

      Ma vision du monde, et celle de beaucoup d’autres personnes, vous salue.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Vince75
    25 juin 2020

    Ce que je vous raconte, c’est juste mon expérience. Qui a autant de valeur que la vôtre. Les gens peuvent avoir une opinion différente de la vôtre sans être forcément mauvais où dans le faux. Je n’ai à aucun moment la prétention d’avoir la vérité sur la vie. En lisant vos commentaires, en revanche, on voit bien que vous êtes persuadé d’avoir raison, sans jamais vous remettre en cause. Je trouve juste ça très dommage.
    Quant au fait que ma femme soit noire et ma fille métisse, je n’en fait aucun moment une gloire. C’est juste un état de fait, ça existe, on est heureux, ne vous en déplaise.
    J’ai été attiré par ma compagne parce qu’elle est drôle, intelligente, courageuse, ouverte d’esprit, et jolie. (Oui, je la trouve jolie alors qu’elle est différente de moi. Et alors ?)
    Sinon je suis votre raisonnement, j’ai l’affreuse impression que j’aurais dû faire abstraction de toutes ses qualités, et de la magnifique personne qu’elle est juste parce que je suis blanc et qu’elle est noire, et que ça fait de moi un horrible pervers aux relents colonialistes ? Je trouve ça absolument vide de sens. Heureusement que nous n’avons pas perçu la vie comme ça l’un et l’autre, sinon pas la vie merveilleuse que nous avons aujourd’hui.
    Si vous me relisez bien, vous verrez que je suis d’accord avec vous sur le fait qu’englober les gens dans un « type », et de les considérer comme « un parmi les autres » en niant leur individualité est idiot. La « préférence » ou la « non-acceptation » pour ce type de raisons est effectivement inacceptable et archaïque. Bien entendu ! Ce n’est pas parce qu’elle est noire que j’aime ma femme. En revanche ça fait partie des raisons pour lesquelles je la trouve jolie. Si je l’avais trouvé jolie mais inintéressante, je n’aurais pas fait ma vie avec elle. Le message que j’essaie juste de vous faire passer, c’est que ce n’est pas forcément le cas de tout le monde que de préférer pour de mauvaises raisons. Je sais très bien que mon point de vue est biaisé de fait, mais essayez d’entendre que le vôtre aussi.
    J’entends le racisme systémique, je le vois et c’est insupportable. Tout comme l’homophobie, la misogynie, ma misandrie, et toute les formes d’exclusions. Je déteste l’intolérance. Je pense juste qu’on ne peut pas accuser tout le monde d’être incapable de voir et de penser par lui-même.
    En bref je ne dis pas que vous avez tort sur votre analyse, mais simplement qu’il est injuste de l’appliquer systématiquement à tout le monde. Se poser la question est normal. Sauter systématiquement sur la conclusion est une autre façon d’ostraciser. C’est ça que je déteste. Comme vous pouvez l’imaginer, au quotidien, on subit nous même les regards de personnes intolérantes, ce qui me rappelle malheureusement que certains ne voient pas notre situation comme normale. Mais si on devait vivre pour le regard des autres…
    Ma situation n’est que mon expérience, et effectivement la notion de passe-droit ne m’a même jamais effleuré. Par contre, je ne vois pas en quoi notre situation devrait faire de nous des gens malsains juste parce que d’autres pensent qu’il est « bizarre » d’être attiré par quelqu’un d’un autre « origine » ? Je ne suis pas sorti qu’avec des femmes noires. Ce ne sont d’ailleurs pas à mes yeux les seules à être jolies. La beauté est partout si on sait la voir…
    Je vous souhaite le meilleur, et de trouver l’amour et la paix.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Vince75
    25 juin 2020

    Préservez-les. Je pense n’avoir rien dit d’horrible de toute façon 🙂

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Silvian
    29 juin 2020

    Si t une conasse intolérante c pas parce que tu es noire mais parce que tu es frustrée et aigrie tout simplement. Ca sert à rien de se planquer derrière sa sacro sainte couleur de peau beaucoup d hommes blancs sont comme toi aujourd’hui en France, frustrés et aigris du succès des hommes noirs auprès de la gente féminine.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Silvian
    1 juillet 2020

    Quel grandeur d esprit c fou d être capable de pondre des phrases comme celle ci mais de ne pas savoir se remettre en question . Enfin bref moi je ne suis qu’ une salopette de prolétaire et si je suis seul c moins à cause de ma couleur de peau qu’ à mon compte en banque. Les êtres humains ne se différencient plus par ce qu’ ils sont mais par ce qu’ ils possèdent. Et je finirais par un je t emmerde profondément pour que tu puisses avoir raison ça a l air important pour toi.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      1 juillet 2020

      Je ne sais pas si j’ai besoin d’avoir raison, en tout cas pour vous, avoir l’air intelligent.e.s en toutes circonstances semble vital.
      Prolétaire… ? Cocasse
      Je vous renvoie votre « je t’emmerde », je n’en ai pas besoin pour aujourd’hui.
      Bonne journée

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Silvian
    3 juillet 2020

    En quoi le mot prolétaire est il cocasse? Je ne comprends pas ton point de vue, tu n avais rien à dire? Bref rien à foutre mais se servir de sa sacro sainte couleur de peau pour expliquer et justifier sa solitude c un peu triste non? Pour conclure je trouve que t une sacré cocasse mais avec un n au milieu.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

    • Scarlotta
      3 juillet 2020

      Alalalala…
      Pourquoi venez nous nous rabâcher le mot « prolétaire » ? Quel rapport entre votre pseudo prolétariat et votre racisme ? Vous vous êtes révélé un digne successeur du marxisme ? En tout cas je vous rassure, vous êtes une belle image du racisme. 1/2 c’est déjà bien non. Je peux rajouter le sexisme aussi. La mysogynie, sûrement.
      N’essayez pas de vous dédouaner d’un call-out sur le racisme en blastant haut et fort que nous sommes des mal-baisées qui font du mal aux petits blancs parce qu’on leur demande d’arrêter et de réfléchir sur le racisme qu’ils ont emmagasiné . Quand vous faîtes ça vous ressemblez fort à Tonton Gégé qui braille à qui veux l’entendre que : les féministes veulent couper le zizi des hommes ? Si elles étaient mieux baisées peut-être qu’elles fermeraient leur gueule ?
      Je ne doute pas que dans votre attitude il doit y avoir une bonne dose de Gégé. Mais je crois qu’on peut changer.
      Mais encore faut-il arriver à conjuguer le verbe être correctement (quoique votre inaptitude à le faire vient peut-être d’ailleurs, si c’est le cas, mes plus plates excuses).
      Remarquez que je ne conclus pas, vous ne le méritez pas.

      [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Silvian
    4 juillet 2020

    A force de juger et de parler du pseudo racisme des uns tu en oublie que tu l es bien plus que la moyenne alala comme quoi quand on est pas une saloperie de blanc ça peut être utile le racisme . Pour tes délires de mysoginie et de mal baise tu as beaucoup trop d imagination pour moi et j avoue ne pas savoir quoi te répondre. Mais un bon psy pourrait t aider peut être, enfin si tu le laisses faire son travail bien sur

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Silvian
    6 juillet 2020

    C est exactement ce que je me suis dis Après avoir lu ton « article. Comme quoi on peut être d accord.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

  • Pepe
    1 septembre 2020

    Je trouve que les femmes noires sont moches. Et ce n’est pas à cause de la couleur de peau. Mais plutôt des cheveux et de la morphologie du visage qui ne sont pas à mon goût. Traite moi de raciste si tu veux. Ça ne changera rien.

    [Commentaire hors-sujet? Abusif? Spam?]

Post a Comment